Depuis un mois, le nom de Rick Nash faisait partie de quelques rumeurs de transaction, mais on me disait qu’il n’était pas question que les Blue Jackets échangent leur meilleur joueur.

Aujourd’hui, il est impossible de tenir un même discours.

Un directeur général m’a confirmé que Nash pouvait être échangé en me disant qu’il n’y avait aucun doute qu’il était sur le marché.

En début de soirée, une deuxième source m’a confirmé que Nash était offert à quelques équipes.

Ce qu’il fait retenir c’est que Rick Nash n’est pas offert à toutes les formations de la LNH.

L’ailier droit des Blue Jackets a une clause de non-mouvement dans son contrat qui prend fin à la fin de la saison 2014–2015. Par la suite, il a une clause de non-échange jusqu’à la fin de son entente qui se termine en 2017–2018. Il touche en moyenne, 7 800 000 $.

Nash contrôle donc sa destinée et il semble bien que le directeur général de l’équipe, Scott Howson ne discute pas avec beaucoup de formations présentement.

Il a été vu d’ailleurs au match de samedi entre les Rangers et les Flyers à Philadelphie, ce qui a laissé croire à quelques journalistes qu’il voulait voir quelques joueurs des Rangers à l’œuvre, dont Brandon Dubinsky.

Il sera intéressant de voir si les Blue Jackets seront en mesure de compléter une transaction d’ici le 27 février, ou s’ils devront attendre au repêchage.

IAN SCHULTZ AURA DU PAIN SUR LA PLANCHE

Randy Cunneyworth soutient que l’arrivée d’Ian Schultz dans son équipe lui donne une certaine flexibilité. C’est un fait.

Parce que l’entraîneur-chef du Canadien sait très bien qu’il faut des guerriers pour aller à la guerre.

Et son arrivée est bien vue par les joueurs dans le vestiaire. Josh Gorges croit que cet homme fort peut aider une équipe à gagner. « J’aime ce genre de joueurs. Travis Moen est absent présentement, mais un gars comme Rene Bourque peut aussi être physique. Je suis aussi très excité pour Ryan White. Il a tellement mis d’efforts au cours des dernièrs mois et de savoir qu’il a aussi contribué à l’attaque à Hamilton est une bonne chose. »

PK Subban abordait aussi dans le même sens, lui qui est souvent victime d’agression. « Ça va faire du bien, un gars comme Ryan White m’a toujours protégé, » s’est contenté de dire Subban après l’entraînement.

Et Gorges croit que maintenant PK pourra respirer un peu plus. « Plusieurs joueurs tentent de le sortir de son match et c’est normal puisqu’il passe 25 minutes par match sur la glace. Ce sont deux joueurs de plus qui vont nous permettre de se tenir debout en tant qu’équipe. »



-Petteri Nokelainen (côtes) a patiné pour une deuxième fois lundi. Il espère reprendre l’entraînement avec ses coéquipiers dans une semaine et jouer dans 14 jours environ.

-Ian Schultz et Ryan White seront de la période d’échauffement. On ne sait pas s’ils disputeront le match de ce soir encore.

-Travis Moen est encore forcé de demeurer à l’extérieur de la glace. Il ne patine plus non plus, lui qui est blessé au haut du corps. C’est encore une fois le résultat de la mise en échec de Mike Komisarek, le 21 janvier, qui force Moen à s’absenter.

-Le Canadien devrait encore une fois jouer à 7 défenseurs ce soir.



Au cours des 10 prochains jours, je serai au 5 à 7 pour le Coin des rumeurs. Si vous avez des questions pour moi, il suffit de le faire via la boîte de commentaires au bas de ce billet et je vais tenter de répondre le plus possible à vos questions.