Réglons tout de suite une chose, Simon Gagné est en santé. S‘il n‘a disputé qu‘onze matchs (0–5-5, +2) cette saison, c‘est une décision de l‘entraîneur point à la ligne. Son temps de glace moyen n‘est d‘ailleurs que de 13 minutes 45 secondes par match.

Ce qui me fait dire que si les choses ne changent pas rapidement, le nom de Simon Gagné va se retrouver sur le marché des transactions et dites-vous que les Kings vont trouver preneur s‘ils décident de l‘échanger.

Gagné est reconnu comme un attaquant offensif, mais connaît aussi du succès défensivement, alors que la plupart de ses entraîneurs l‘ont utilisé aussi en désavantage numérique.

Il écoule la dernière année d‘un contrat de deux ans et il deviendra joueur autonome sans compensation en juillet. Un directeur général à qui j‘ai parlé aujourd‘hui, m‘a indiqué qu‘il n‘y avait aucun doute que Gagné pourrait se retrouver avec une formation qui cherche de la profondeur à l‘attaque, surtout avec les nombreux blessés que certaines équipes ont présentement.

Guillaume Latendresse consulte

Guillaume Latendresse va rencontrer demain un spécialiste des blessures au cou et à la tête, le docteur Jeffrey Kutcher de l‘Université du Michigan.

Ce docteur a aidé plusieurs joueurs qui souffraient de maux chroniques, dont Francis Bouillon (lorsqu‘il jouait avec les Predators) et dernièrement Nicklas Backstrom des Capitals.

Latendresse veut avoir l‘heure juste, lui qui n‘a pas joué depuis le 30 janvier, à la suite d‘une mise en échec de Colby Armstrong du Canadien.

L‘attaquant des Sénateurs se rendra au Michigan pour passer différents tests et sera normalement de retour mercredi.

Pacioretty désolé pour McDonagh

Un des gros problème dans la LNH, c‘est qu‘il y a parfois des joueurs qui se protègent mal sur la glace. Ce n‘est pas moi qui le dit, mais plusieurs directeurs généraux à qui j‘ai parlé au cours des derniers mois.

On en a eu la preuve samedi en deuxième période. Lorsque Ryan McDonagh a feinté de se débarrasser de la rondelle pour ensuite changer de direction et tourner le dos à Max Pacioretty, le défenseur des Rangers s‘est placé dans une position vulnérable. Résultat, il souffre d‘une commotion cérébrale et la formation de New York est maintenant privée de son meilleur défenseur.

La bonne nouvelle pour Max Pacioretty, c‘est que le préfet de discipline, Brendan Shanahan, a reconnu que l‘attaquant du Canadien a été pris de court sur le jeu. Le directeur général du Canadien, Marc Bergevin, a d‘ailleurs fait un plaidoyer en ce sens lors de l‘audience de dimanche, suite au geste de Pacioretty.

Mais pour Max Pacioretty, l‘important présentement est que Ryan McDonagh revienne au jeu rapidement. « Je connais bien Ryan, il a été repêché la même année que moi. Je ne voulais pas le blesser et je souhaite qu‘il revienne rapidement. C‘est ce que je lui ai dit par message texte. »

Même si Pacioretty s‘est excusé, McDonagh n‘a pas répondu au message de l‘attaquant du Canadien. Pacioretty n‘y voit aucun problème, surtout que la commotion cérébrale du défenseur des Rangers serait sérieuse.