La campagne 2016 de la MLB a été très forte en émotions pour plusieurs raisons, mais principalement grâce à la victoire historique des Cubs de Chicago en Séries Mondiales, une première en 108 ans, face aux Indians de Cleveland, qui, eux, voulaient remporter un premier titre depuis 1948.

Les partisans de baseball, qui ne croyaient pas atteindre un seuil émotif aussi élevé par après, ont été bien choyés lors de la plus récente saison dans le monde du baseball majeur. Effectivement, 2017 a été une année record dans plusieurs aspects du jeu, ce qui rendait l'expérience encore plus fantastique pour les partisans. Même s'il reste toujours une semaine d'activité et que les séries s'annoncent très intéressantes avec les affrontements Nationals-Cubs, Twins-Yankees et Indians-Red Sox, il est facile d'affirmer que la saison régulière a été un divertissement inévitable pour tous.

1. Giancarlo Stanton

Depuis son arrivée dans "le show" en 2010, Giancarlo Stanton a tranquillement établi sa place parmi les grands cogneurs de l'histoire de la MLB. Avec 3 saisons de plus de 30 circuits avant la campagne 2017, Stanton a démontré, à tous les partisans et les experts, qu'il était le frappeur de puissance de la ligue et que personne ne pouvait le surpasser. Avec ses 57 circuits et 126 points produits jusqu'à présent, le voltigeur de droite est non seulement un favori pour le trophée Hank Aaron, remis au joueur ayant frappé le plus de longues balles lors de la saison, mais peut encore rejoindre Sammy Sosa, qui a obtenu un peu plus de 60 circuits lors de la saison 1998. De plus, l'Américain de 27 ans est assurément devenu l'un des préférés de la foule cette saison en tant que pilier de la ligue nationale et de sa propre équipe, les Marlins de Miami.

2. L'arrivée de jeunes recrues exceptionnelles comme Aaron Judge

Avec les prouesses de Giancarlo Stanton, il était très difficile de détourner les projecteurs sur d'autres frappeurs à travers le circuit Manfred. Toutefois, un jeune joueur de 25 ans dénommé Aaron Judge portant l'uniforme des Yankees de New York a réussi un tel exploit. En frappant 50 coups de circuit jusqu'à présent cette saison, en ayant produit 111 points produits, en ayant remporté le concours de longues balles lors du match des étoiles, en participant au match des étoiles à sa première année dans la MLB, en brisant de nombreux records intra-équipe dont le plus de circuits au Yankee Stadium lors d'une saison, en brisant le record de circuits pour une recrue en une campagne et être le meilleur choix disponible pour le titre de joueur le plus important de la ligue américaine selon plusieurs, il est définitivement un joueur à surveiller pour les prochaines années.

Par la suite, des joueurs comme Raphaël Devers (Red Sox de Boston); Andrew Benentendi (Red Sox de Boston); Cody Bellinger (Dodgers de Los Angeles), qui se positionne deuxième en termes de coups de circuits pour les recrues derrière Aaron Judge avec 39; et Rice Hoskins, qui a frappé 20 longues balles en 35 présences au bâton dans l'uniforme des Phillies de Philadelphie lors de sa première saison, ont tous donné une raison de plus aux partisans de visionner les parties diffusées tout au long de l'année.

3. Record en termes de coups de circuit

La saison 2017 de la MLB a été très offensive. En effet, avec l'efficacité des Judge, Stanton, Bellinger, Hoskins, Martinez, Davis, Gallo, Smoak, Cruz et Encarnacion, le cumulatif de coups de circuit n'a jamais été aussi élevé depuis la création de la ligue en 1869.  Plus de 5500 circuits ont été frappés cette saison, soit un nouveau sommet... et elle n'est pas finie! Même si plusieurs lanceurs ont été dominants, dont notamment Chris Sale des Red Sox, Max Scherzer des Nationals et Jon Lester des Cubs, l'offensive était définitivement au rendez-vous cette année.

4. Équipes spectaculaires

Par ailleurs, la campagne 2017 a fait en sorte que différentes équipes se sont mises en valeur tout au long de l'été. Par exemple, les Dodgers de Los Angeles, qui comptent maintenant plus de 100 victoires à leur fiche (102-57), et ce, malgré une chute de 12 défaites de suite au mois de septembre. En continuant dans la Nationale, je lève mon chapeau aux Diamondbacks de l'Arizona qui participent aux séries pour la première fois depuis 2011. Aussi, mention honorable aux Indians de Cleveland qui ont une fiche de 99 victoires et 59 défaites tout en ayant réalisé une série de 22 victoires de suite au mois de septembre, bonne pour la deuxième meilleure série de victoires dans l'histoire de la MLB. Les Twins du Minnesota se sont également assurés d'une place en séries éliminatoires, seulement une saison après avoir connu une année de plus de 100 défaites. Les Red Sox de Boston(92-66), les Astros de Houston (98-60) et les Yankees de New York (89-69) ont aussi été des équipes remarquables cette saison avec de très bonnes et dominantes fiches dans la ligue Américaine.

À l'opposé, certaines équipes ont connu des saisons très décevantes, dont les Blue Jays de Toronto (75-84) qui s'étaient qualifiés pour les séries lors des deux dernières années et les Orioles de Baltimore (75-84) qui s'étaient qualifiés pour le match du meilleur deuxième l'année dernière.

Bref, si vous n'avez pas suivi le baseball cet été, il s'agit d'un spectacle que vous avez manqué puisque les joueurs en ont donné plein la vue en terme d'offensive, de défensive, et même en dehors du terrain. Ceci a résulté en l'une des meilleures saisons dans l'histoire du baseball majeur.

Originalement paru sur  : Surlebanc.ca

Crédit article : Hugo Raîche