La saison 2016-2017 commencera sous peu sur la scène du patinage artistique. Après des performances encourageantes chez les patineurs et danseurs canadiens aux derniers championnats du monde, entre autres, la prochaine année s’annonce prometteuse pour l’équipe nationale de Patinage Canada.

 

Duhamel et Radford à la conquête d’un titre olympique

 

En patinage en couple, l’équipe composée de Meagan Duhamel et Eric Radford est sans doute la meilleure au pays. Les deux patineurs qui entameront leur 7e saison ensemble ne cessent de repousser leurs limites. Année après année, ils ajoutent des éléments techniques difficiles à leurs programmes valant beaucoup de points. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu’ils ont réussi à rafler le titre mondial au cours des deux dernières saisons. Le titre olympique de 2018 est ainsi dans la mire de Duhamel et Radford qui devront se méfier des couples qui tentent de faire de même pendant les deux prochaines années.

 

Les autres duos canadiens ont aussi connu du succès en 2015-2016. Julianne Séguin et Charlie Bilodeau qui font équipe depuis quatre saisons ont eu une progression fulgurante. En 2014, ils ont remporté la finale des Grands Prix junior avant de terminer au 8e rang aux championnats mondiaux. Puis, en 2015, Séguin et Bilodeau ont obtenu la 4e place à la finale senior des Grands Prix et ont monté sur la deuxième marche du podium aux championnats canadiens. Malheureusement pour les patineurs, une blessure subite par Julianne Séguin les a empêchés de participer aux derniers mondiaux. La saison 2016-2017 est donc remplie d’espoir pour ces Québécois.

 

Pour ce qui est des paires composées de Lubov Ilyushechkina et Dylan Moscovitch ainsi que de Kirsten Moore-Towers et Michael Marinaro, elles en sont chacune à une troisième saison de partenariat. Les deux couples ont respectivement terminé 7es et 8es aux championnats du monde en 2016 et comptent bien améliorer leur rang lors de la prochaine saison.

 

Un retour à la compétition pour Virtue et Moir

 

La saison 2016-2017 de danse sur glace va en être une des plus palpitantes et le Canada pourra compter sur la présence de quatre équipes talentueuses. Les champions canadiens des deux dernières années, Kaitlyn Weaver et Andrew Poje ont apporté quelques changements pendant l’été et sont bien déterminés à remonter sur le podium des championnats du monde, eux qui avaient terminé 5es en 2016. Cette année, ils auront à leurs côtés un duo qui les poussera à donner leur meilleur puisque leurs amis Tessa Virtue et Scott Moir feront un grand retour à la compétition.

 

Les détenteurs du titre olympique de 2010 et doubles champions du monde en 2010 et 2012 en ont fait l’annonce en février dernier. Virtue et Moir s’entraînent avec Marie-France Dubreuil et Patrice Lauzon depuis le début de l’été et comptent travailler fort pour regagner un titre mondial. Ayant été absents depuis les Jeux olympiques de Sochi en 2014, ils devront aussi se réadapter à la compétition et aux nouveaux visages qui œuvrent maintenant dans le monde de la danse sur glace.

 

Quant à Piper Gilles et Paul Poirier qui danseront ensemble pour une sixième saison, ils voudront sans doute améliorer leurs résultats eux qui continuent de progresser d'année en année. Ils ont d’ailleurs eu leur meilleure note en carrière pour une danse courte aux mondiaux de 2016 avec 70,70 avant de terminer au 8e rang. Il est permis de croire que le couple réputé pour sa grande créativité en mettra plein la vue aux amateurs au cours de la prochaine saison.

 

Finalement, le duo composé d’Alexandra Paul et Mitchell Islam a confirmé en mai dernier qu’il continuerait la compétition malgré des résultats décevants dans leur carrière. En 2016, ils ont terminé 4e aux championnats canadiens manquant ainsi les championnats des Quatre-Continents et mondiaux. Il sera donc intéressant de surveiller la prochaine saison du couple canadien qui a toujours une grande passion pour la danse sur glace.

 

Patrick Chan vers la reconquête du monde

 

Du côté du patinage chez les hommes, le triple champion du monde en 2011, 2012 et 2013, Patrick Chan a bien l’intention de reconquérir ce titre. Après une année sabbatique en 2014-2015, il est retourné en grande forme à la compétition l’année suivante se glissant dans le top 5 aux mondiaux. En 2016-2017, Chan patinera notamment sur une pièce composée par son bon ami Eric Radford, ce qui le rend très enthousiaste en vue de la saison.

 

La relève s’annonce bien chez les hommes avec des patineurs comme Liam Firus, Kevin Reynolds et Nam Nguyen. Firus a terminé sur la deuxième marche du podium aux derniers championnats canadiens derrière Chan. Quant à Kevin Reynolds, il a pris le 3e rang, lui qui effectuait un retour lors de la dernière année. En effet, une blessure l’avait tenu à l’écart pendant la presque totalité de la saison 2014-2015. Pour ce qui est du jeune patineur de 18 ans, Nam Nguyen, il s’est classé au 27e rang mondial en 2016 après une 5e place tout de même surprenante en 2015. Malgré ce recul, il a certainement le talent pour se reprendre pendant la prochaine saison.

 

À qui le titre de championne canadienne ?

 

En ce qui a trait au patinage chez les femmes, les jeunes patineuses canadiennes en Alaine Chartrand, Gabrielle Daleman et Kaetlyn Osmond sont remplies de promesses. Ces trois dernières ont chacune remporté un titre canadien. Osmond en 2014, Daleman en 2015 et Chartrand en 2016 se sont tour à tour succédé, ce qui porte à croire que la saison 2016-2017 sera captivante pour les amateurs. Les trois jeunes femmes ont énormément de potentiel, ce qui est également encourageant pour les années futures.