mercredi, 10 déc. 2008. 19:04

MONTREAL - Le scrutin en vue du match des étoiles a pris une tournure bizarre au cours des derniers jours. Cinq joueurs des Penguins ont connu une hausse fulgurante de leur total de votes, et la LNH a émis un communiqué, mardi, afin de souligner fièrement la chose.

Sidney Crosby et Evgeni Malkin ont coiffé les trois attaquants du Canadien, Alex Kovalev, Saku Koivu et Alex Tanguay, qui trônaient en tête depuis l'ouverture du scrutin en ligne, le 13 novembre. Mercredi, en début de soirée, Crosby était le joueur de l'Association Est qui montrait le plus de votes, soit 652 610. Kovalev avait 566 348 votes.

En défense, Sergei Gonchar et Ryan Whitney, qui n'ont pourtant pas disputé un seul match cette saison, se sont rapprochés d'Andrei Markov et de Mike Komisarek.

Devant le but, Marc-André Fleury a rétréci l'écart le séparant de Carey Price, qui totalise 611 766 votes.

L'entraîneur du Canadien, Guy Carbonneau, a dit trouver inusité cette montée en flèche des joueurs des Penguins.

"Au début du scrutin, la ligue a retiré des votes à nos joueurs en raison d'irrégularités. On a plus voté à Pittsburgh au cours de la dernière semaine qu'on l'a fait à Montréal dans le dernier mois, a lancé Carbo. Je me demande si la ligue va enlever des votes aux joueurs des Penguins."

On a suggéré à l'entraîneur qu'il y avait peut-être plus d'amateurs de hockey à Pittsburgh qu'à Montréal, ce à quoi il a répondu: "Ça me surprendrait énormément."

(...)

Guy Carbonneau n'a guère prisé la suggestion que lui a faite son homologue Mike Keenan, des Flames de Calgary, d'utiliser Alex Kovalev à la pointe en supériorité numérique.

"Je suis content qu'il pense ça", a-t-il réagi, avant d'admettre qu'il avait déjà envisagé la possibilité.

"Ce qu'on manque en supériorité, c'est un puissant lancer à la Sheldon Souray ou Mark Streit, a-t-il expliqué. Andrei Markov préfère passer la rondelle. C'est la raison pour laquelle on a fait des changements afin de permettre à des joueurs comme Andrei Kostitsyn et Robert Lang de lancer davantage."

A brève échéance, le rappel de la Ligue américaine du défenseur Yannick Weber, qui possède un puissant tir, n'est absolument pas une solution envisageable, selon Carbo.

(...)

Robert Lang rappelle son ancien coéquipier Bobby Smith "en un peu moins offensif" à Guy Carbonneau.

"Comme Bobby Smith, c'est un gros bonhomme qui fait de belles passes et qui possède une bonne vision du jeu", a comparé Carbo.

"C'est un bon gars à avoir dans le vestiaire. Il exerce une bonne influence sur les jeunes. On voit qu'il est heureux d'être ici. Il a du plaisir."

Carbonneau n'aurait toutefois jamais cru que Lang serait le meilleur buteur de l'équipe, après 27 matchs.

"Il profite du fait que des joueurs éprouvent des problèmes. Malgré ça, on peut dire que Bob (Gainey) a fait un bon coup en obtenant ses services."

(...)

Le calendrier favorise le Canadien pour les deux derniers matchs de son long séjour qu'il va livrer au Centre Bell. Les visiteurs, le Lightning de Tampa Bay et les Capitals de Washington, auront tous deux joué la veille. Le Lightning était à Buffalo, mercredi, tandis que les Caps vont accueillir les Sénateurs d'Ottawa, vendredi.

(...)

Les joueurs de la LNH doivent éviter les sports et les activités dites extrêmes au cours de la saison de hockey, comme le stipule une clause incluse dans le contrat de travail les liant aux dirigeants. Mais le déneigement de la cour de sa résidence n'est pas considérée comme une activité à risque, semble-t-il. Le Canadien ne peut donc pas empêcher les joueurs de pelleter ou de manoeuvrer avec leur souffleuse, et ainsi éviter que ne se produise un malencontreux accident comme celui qui est arrivé à Joe Sakic, de l'Avalanche du Colorado. Sakic s'est fracturé trois doigts et il a dû subir une opération à la suite d'un accident de souffleuse, mardi.

Il y a quelques années, à Montréal, le gardien José Théodore s'était blessé à une cheville en chutant dans les marches glacées de sa résidence.