vendredi, 16 sept. 2011. 16:15

BROSSARD, Qc - Andrei Markov n'est pas plus avancé qu'il y a neuf mois, au moment où il a été opéré une seconde fois au genou droit. Il ne sait pas à quel moment il pourra effectuer un retour au jeu.

Mais la situation actuelle ne préoccupe pas outre mesure le défenseur vedette du Canadien, qui souhaite être en mesure de prendre part au match inaugural de l'équipe, le 6 octobre.

« Vous (les journalistes) me rendez beaucoup plus nerveux », a lancé Markov, qui n'a rien perdu de son sens de l'humour caustique.

Faisant le point quant à son état de santé vendredi, à l'occasion de la journée d'examens médicaux et de tests physiques des vétérans de l'organisation, Markov a nié les rumeurs selon lesquelles il est en conflit avec l'organisation ou que sa saison serait compromise.

« Identifiez-moi qui a affirmé ça, a-t-il lancé, au sujet de la rumeur de mésentente. Je ne suis pas fâché. Nous travaillons ensemble, le personnel médical et moi. C'est normal d'être déçu parfois quand vous avez le sentiment que les progrès tardent à venir. »

Il a admis qu'il y avait eu enflure à son genou dernièrement, mais que « c'était normal» , qu'il ne s'agit pas d'un recul dans sa réadaptation. C'est ce que lui a dit le médecin qui l'a examiné, il y a un mois. Interrogé à savoir si on lui avait retiré du liquide du genou, il a répondu :

« C'est la deuxième opération et il peut y avoir enflure. Mais je ne ressens pas de douleur ou d'inconfort, que des raideurs parfois. Mon genou a retrouvé sa force, mais il y a des journées où c'est plus raide que d'autres. »

Lui qui patine en solitaire depuis quelques semaines, il ne sait pas à quel moment il va recommencer à s'entraîner avec ses coéquipiers. Il a précisé qu'il se sent plus à l'aise à chaque jour qui passe.

« J'ai passé tout l'été ici, à redoubler d'ardeur pour me rétablir, et je souhaiterais être de retour avec mes coéquipiers demain. Ça n'arrivera pas demain, mais ça va arriver un jour. En attendant, j'essaie de rester positif. Je suis enthousiaste en vue de la prochaine saison et j'ai hâte de retrouver mes coéquipiers sur la glace au plus tôt.

« Dans le moment, j'aborde les journées une à la fois et ça s'améliore. J'espère que je serai prêt pour le premier match de la saison. »

Markov n'est pas prêt à se faire à l'idée qu'il doive composer avec la douleur dans le feu de l'action.

« Je souhaite que je n'aurai pas à y penser sur la glace. C'est la raison pour laquelle nous prenons tout le temps nécessaire. Nous voulons nous assurer que je sois prêt à 100 pour cent. Je ne veux pas revenir encore que pour quelques matchs seulement. Nous centrons tous les efforts afin que je recouvre la santé pour une longue période. »

Markov n'a disputé que sept matchs, la saison dernière, avant d'être victime d'une déchirure du ligament croisé antérieur de son genou pour une deuxième saison de suite. Opéré le 19 mai 2010 la première fois, il est de nouveau passé sous le bistouri sept mois plus tard, le 8 décembre dernier. Il a été opéré par deux chirurgiens différents, parmi les plus réputés.

Le Canadien était suffisamment confiant qu'il se rétablisse complètement qu'il lui a offert un lucratif contrat de 17,25 millions$ US pour trois ans (5,75 millions$ par saison), avant que Markov ne puisse obtenir le statut de joueur autonome sans compensation.