RDS.ca vendredi, 2 mars 2007. 23:16

Normalement, lorsqu'une équipe marque cinq buts, elle a de fortes chances de l'emporter. À la condition d'avoir un gardien qui effectue les arrêts. David Aebischer a connu une soirée difficile et les Sabres de Buffalo l'ont emporté 8-5 vendredi soir au HSBC Arena.

Avec la défaite combinée à la victoire des Hurricanes de la Caroline, le Canadien glisse au neuvième rang de l'Association de l'Est. De plus, avec leur victoire, les Maple Leafs s'approchent à un point du CH et ont en plus deux matchs en main.

Menant par un but au début de la troisième, les Sabres ont accentué leur avance quand Tomas Vanek a déjoué Aebischer à 6:26 mais Tomas Plekanec, avec son deuxième du match, a réduit l'écart alors que le Canadien évoluait en avantage numérique deux minutes et 30 secondes plus tard. Mais Buffalo a tôt fait de reprendre son avance sur le cinquième but de la saison de Drew Stafford à 9:35.

Vanek a complété le pointage dans un filet désert.

Mauvais début de match

Le Canadien a quelque peu menacé le gardien Ryan Miller au début de l'engagement mais Buffalo a capitalisé sur leurs chances et s'ils avaient été un peu plus chanceux, les Sabres auraient marqué deux autres buts en début de rencontre.

"C'était un match important, on en avait parlé avant la rencontre. On ne devait pas prendre les Sabres à la légère malgré leurs blessés. Pourtant, c'était 2-0 pour Buffalo après une minute quarante secondes, a commenté Guy Carbonneau. On a cherché à revenir par la suite. Mais à chaque fois qu'on s'approchait des Sabres, ils parvenaient toujours à marquer."

Dmitri Kalinin a donné les devants aux Sabres à 1:20 et Ryan, avec son premier de la saison, a doublé l'avance des siens. Quelques secondes plus tard, un autre joueur des Sabres a failli déjouer David Aebischer mais il a perdu le contrôle de la rondelle. Buffalo s'est aussi vu refuser un but. Tout ça, et il n'y avait même pas quatre minutes d'écoulées.

Le nouveau venu Josh Gorges était sur la glace lors des deux premiers buts du Buffalo.

"Ce n'est pas de cette façon que je voulais entreprendre la rencontre", a déclaré le jeune défenseur que le Canadien a obtenu des Sharks de San Jose en retour de Craig Rivet.

Le Canadien était tellement désorganisé que l'entraîneur Guy Carbonneau a dû demander un temps d'arrêt pour calmer ses joueurs qui ont mieux joué le reste de l'engagement.

Les Sabres avaient accentué leur avance à trois buts par l'entremise de Teppo Numminen à 2:30 de la deuxième alors que le Canadien a mis quelques minutes à vraiment se mettre en marche.

Michael Ryder et Radek Bonk en avantage numérique de même que Mark Streit ont marqué chez le Canadien au milieu de la période. Le problème dans ce laps de 2:20 minutes, c'est que Michael Ryan a marqué son deuxième but de la rencontre en infériorité numérique et Buffalo prenait les devants 4-1 à 7:34.

Le Canadien avait réduit l'écart à 4-3 mais Derek Roy -qui a amassé trois passes dans la rencontre- avait redonné une avance de deux buts aux Sabres en avantage numérique à 17:07. Cependant, les joueurs n'ont pas eu tellement de temps de fêter puisque Tomas Plecanek a réduit l'écart 14 secondes plus tard lui qui a récupéré son retour après avoir perdu le contrôle de la rondelle.

Malade, Christopher Higgins a raté un deuxième match de suite lui qui n'avait pas joué contre les Rangers de New York. Alexander Perezhogin était lui aussi absent lui qui avait reçu une rondelle au visage et avait dû être transporté à l'hôpital lors d'un entraînement. Mais Sergei Samsonov était de retour au jeu.

Buffalo, qui trône toujours en tête du classement de l'Est était privé de sept joueurs réguliers, dont Maxim Afinogenov, Chris Drury et Ales Kotalik. Et en renfort, un ancien du Canadien, Dainius Zubrus, qui a été acquis des Capitals de Washington à la date limite des transactions, disputait un premier match.

Des informations de la Presse canadienne ont été ajoutées à cette chronique