mardi, 18 mars 2008. 19:31

Si le Canadien avait perdu les services de Saku Koivu, Cristobal Huet, Francis Bouillon pendant une grande partie de la saison, est-ce que l'équipe bataillerait présentement une place en séries?

Comme dit si bien Michel Bergeron, poser la question, c'est y répondre. Les Bruins (que peu de gens voyaient dans les séries) pourraient bien réussir l'impossible en accédant aux séries éliminatoires. L'entraîneur de la formation de Boston a voulu s'assurer dès le début que ses joueurs n'allaient pas trouver d'excuses. "On a perdu Patrice Bergeron le 27 octobre et on n'a pas beaucoup parlé de son absence dans le vestiaire, de dire Claude Julien lorsqu'on l'a rejoint dans son bureau du TD Banknorth Garden. C'est évident que Patrice nous manque énormément. Il joue dans toutes les facettes du jeu. Quelques jours après la perte de Patrice, on a appris que Manny Fernandez sera absent pour le reste de la saison et qu'il devait être opéré à un genou. Nos problèmes se sont poursuivis alors qu'après 30 matchs, c'était au tour de Andrew Alberts de subir une commotion cérébrale. Et là depuis une semaine, on est privé de Zdeno Chara (torse). Je me demande parfois où notre équipe serait sans tous nos blessés, de dire Julien''.

Ce qui est aussi incroybale, c'est que si les Bruins avaient gagné deux de leurs six rencontres face aux Canadiens cette saison, Boston devancerait le Tricolore au classement! Mais attention, les Bruins vont obtenir de l'aide bientôt. ''Chara est le joueur blessé qui va revenir au jeu le plus rapidement. Il va possiblement jouer cette semaine contre le Canadien et dans son cas on ne peut être trop patient. Il faut mettre nos oeufs dans le même panier si on veut participer aux séries. Patrice Bergeron s'entraîne maintenant avec ses coéquipiers et il patine à pleine vitesse. Toutefois, il n'a pas droit encore au contact. D'ici trois semaines cette donnée pourrait changer''.

Si on s'amuse à lire entre les lignes, c'est donc dire qu'il est possible que Bergeron participe aux séries ce qui serait quand même incroyable dans son cas.

''La surprise est toutefois de voir Manny Fernandez avec nous sur la glace. Il est beaucoup plus à l'aise qu'avant son opération et il pourrait bien revenir au jeu d'ici trois semaines si tout va bien. Pour ce qui est de Andrew Alberts, il a recommencé à patiner, mais les maux de tête sont encore présents. Il faudra être patient''.

Et en plus, les Bruins ont de la profondeur comme jamais devant le filet présentement. ''Manny a donné de la crédibilité à notre formation au poste de gardien. Tim Thomas lui est très intense dans les rencontres parce qu'il se bat toujours. L'an dernier, il était épuisé à la fin de la saison. Maintenant, on lui donne du repos avec Alex Auld qui le seconde et qui effectue du bon boulot. On est très chanceux de l'avoir obtenu l'automne dernier lors d'une transaction''.

Mais avec trois semaines à la saison, il est assez évident que Claude Julien est un candidat au poste d'entraîneur de l'année. ''Je ne veux rien savoir de parler de ça'', de dire Julien. Ce n'est pas surprenant parce qu'il n'a jamais été le genre à se vanter des succès de sa formation. Il donne toujours le crédit à ses joueurs qui devraient réussir l'impossible dans neuf matchs. Justement, ces neuf rencontres seront disputées contre des équipes de la même division, sauf une face aux Devils. Bref ce ne sera pas du gâteau, mais ne perdez pas de temps à penser que les Bruins ne seront pas de la danse du printemps. Cette équipe va réaliser l'impossible...

Paul Kelly comme commissaire

Le nouveau directeur de l'Association des joueurs, Paul Kelly, n'a pas la langue de bois. Il a clairement affirmé qu'il y a présentement deux ou trois équipes dans la LNH qui ont de sérieuses difficultés financières et qui ne seront pas en mesure de survivre avec l'entente actuelle. On parle de la Floride, Phoenix et Nashville.

Comment régler le problème selon lui? Il faut absolument rouvrir la convention collective pour qu'il y ait un meilleur partage des revenus, comme c'est le cas dans la NFL.

D'ailleurs, déjà un propriétaire a lancé le message à ses semblables, soit Thomas Golisano (Sabres), un milliardaire qui veut aussi acheter les Bills. Ce dernier soutient qu'il y a une trop grande inégalité lorsqu'on compare les revenus de chaque équipe. Un débat qui ne devrait pas faire que des heureux, particulièrement à Montréal, Toronto et New York.

Mais ce qui est certain, c'est que Paul Kelly a des idées et de bonnes idées pour l'avenir du hockey. Peut-être qu'un jour il sautera la clôture pour prendre le poste de commissaire. Si seulement on lui demandait.

École de hockey

Il reste encore quelques places pour l'école de hockey des gardiens de Roland Melanson du Canadien. Ce sont les jeunes gardiens de 8 ans à 18 ans qui sont invités à cette école qui sera dirigée par un des maîtres à penser en matière de gardiens dans la LNH présentement. L'école aura lieu à Pierrefonds du 4 au 11 juillet et vous pouvez avoir plus de détails au www.protekhockey.com