mardi, 20 janv. 2009. 19:10

À 31 ans, la vedette des Flyers Daniel Brière vient d'effectuer un bref retour aux sources après avoir complété un séjour de trois parties dans Ligue américaine afin de vérifier si sa blessure à l'aine était bien guérie.

Les résultats sont concluants, mais comme la pause des étoiles arrive déjà, il a été décidé qu'il serait préférable de ne rien précipiter et l'attaquant québécois reviendra finalement au jeu le 27 janvier prochain contre les Panthers à Sunrise.

Contrairement à la saison 2000-2001 alors qu'il s'alignait avec les Falcons de Springfield (le club-école des Coyotes), Brière n'a pas eu à se taper des balades interminables en autobus. À Philadelphie, seul le stationnement sépare le domicile des Flyers et le vieux Spectrum, qui accueille maintenant les Phantoms. Pour un vétéran de son statut, la décision d'aller passer quelques jours dans la LAH se voulait donc beaucoup plus facile à prendre dans de telles circonstances!

« Je n'ai pas hésité une seule seconde à me joindre aux Phantoms. C'était agréable comme situation, car ça ne changeait rien dans ma vie de tous les jours puisque les deux équipes s'entraînent également au même endroit, en banlieue de Philadelphie. J'ai pris une bonne décision, car mentalement j'avais certains doutes. Honnêtement, j'avais un peu peur de disputer mon premier match dans la LNH puisque je me suis blessé deux fois en essayant de revenir au jeu » explique Brière, maintenant de retour avec les Flyers.

Si Brière a profité des Phantoms pour tester son aine, l'équipe de la Ligue américaine a aussi bénéficié du passage du vétéran. Après avoir perdu neuf de ses dix derniers matchs, le club-école des Flyers a remporté les trois parties auxquelles à participé Brière. En trois rencontres dans la LAH, il a amassé un but et quatre passes.

« Ce fut une très belle expérience. Le plus important c'est que j'ai joué beaucoup. Je passais environ 25 minutes sur la glace. L'aine a bien répondu, mais j'ai encore un peu mal. Je pourrais jouer sans problème, mais ça ne presse pas de revenir pour une partie quand on a ensuite presque une semaine de congé » de poursuivre le joueur vedette.

Pas de répercussions sur la fiche de l'équipe

Curieusement, en l'absence de leur meilleur joueur, les Flyers ont compilé un impressionnant dossier de 21-6-6 alors qu'avec Brière dans leur formation, ils n'ont pu faire mieux que 2-4-3. Opéré à l'abdomen puis indisposé par une blessure à l'aine, Brière a donc pu prendre le temps de se soigner sans se faire trop de bile.

« L'émergence de Jeff Carter y est pour beaucoup dans les succès de l'équipe et il ne faut pas négliger le retour en force de Simon Gagné. J'ai vraiment hâte de revenir au jeu pour apporter encore plus de profondeur à notre équipe », de conclure Brière, qui a amassé neuf points en neuf parties cette saison avec les Flyers.

Stéphane Robidas au match des étoiles

Il faut maintenant ajouter le nom du Québécois Stéphane Robidas sur la liste des joueurs invités à prendre part au match des étoiles ce week-end à Montréal. C'est ce que Brett Hull lui a appris samedi dernier et bien entendu, il n'a pas hésité une seule seconde pour répondre positivement à son patron.

« C'est dur à croire que mon nom soit associé au match des étoiles. C'est très flatteur…surtout quand tu regardes la qualité des défenseurs que l'on retrouve à travers la LNH. En plus, ça se déroule à Montréal cette année et c'est donc encore plus spécial », d'expliquer Robidas, rejoint chez lui à Dallas.

Invité de dernière minute, il n'aura toutefois pas une grande quantité de billets pour satisfaire ses nombreux amis. « Je vais être correct pour mes parents, ma femme et mes deux enfants. Pour les autres, va falloir regarder ça à la télé ».