RDS.ca mardi, 1 févr. 2011. 22:55

De retour du congé de la pause du match des étoiles, le capitaine Brian Gionta a pris les choses en mains pour permettre au Canadien d'amorcer le dernier droit de la saison sur une bonne note.

Gionta a compté deux fois en temps réglementaire en plus d'être le seul à compter en barrage dans un gain de 3-2 sur les Capitals de Washington.

En tirs de barrage, Gionta a été le seul à percer le mystère des gardiens. L'autre tireur du Tricolore, James Wisniewski n'a pas été capable de marquer. Chez les Capitals, ni Alex Ovechkin, ni Nicklas Backstrom, ni Matt Hendricks n'ont été en mesure de battre le portier du Canadien.

Cette victoire permet au Canadien de freiner une série de deux revers.

Le Canadien aurait pu se rendre la vie plus facile, mais il a été incapable de profiter de six jeux de puissance.

Les Capitals ont perdu leurs huit derniers matchs en bris d'égalité.

Les joueurs du Canadien semblaient toujours en vacances lors du premier tiers et les Capitals en ont profité pour prendre une avance de deux buts. C'est Mathieu Perreault qui a été le premier à toucher la cible en faisant mal paraître Carey Price avec un tir entre les jambières. Puis l'athlète de Drummondville s'est fait complice sur le but du vétéran Mike Knuble en avantage numérique.

"On a démontré beaucoup de caractère, a souligné Jacques Martin. On s'est retrouvé en arrière dans le pointage parce qu'on leur a fait des cadeaux."

"J'ai dit aux joueurs qu'ils avaient quand même joué une bonne première, a ajouté Martin. Je leur ai dit aussi qu'il fallait marquer un but et gagner la deuxième période."

Si Price a été généreux sur le but de Perreault, il s'est bien repris par la suite. Il a brillé par moment et il a fait face à 29 tirs.

"C'est sûr que je voudrais revoir ce tir, a dit le gardien au sujet du premier but . On n'a pas abandonné. On a su se regrouper pour disputer une partie honnête sur la route et on a tout fait pour l'emporter."

"Je suis sûr que Carey aurait aimé revoir le tir sur le premier but, a enchaîné l'entraîneur. Par la suite, il nous a gardés dans la partie quand on était en arrière par deux. En plus, il a bien fait en barrage."

Après sa première période ordinaire, le Canadien a repris du poil de la bête en période médiane, pressant le pas et forçant les Capitals à jouer sur les talons. Le capitaine Brian Gionta a pris les choses en mains en trouvant le fond du filet à deux reprises pour créer l'égalité. Gionta a d'abord battu Semyon Varlamov avec un puissant tir frappé lors d'une attaque à deux contre un sur des passes d'Andrei Kostitsyn et James Wisniewski, qui disputait un 300e match en carrière dans la LNH.

Gionta a ramené les deux équipes à la case départ avec 2:38 à jouer en comptant son 18e de la campagne. Bien alimenté par Tomas Plekanec à la suite d'un revirement à la ligne bleue montréalaise, Gionta s'est faufilé seul devant le filet des Capitals pour battre Varlamov d'un tir à sa droite.

"J'ai aimé nos quatre trios ce soir, a dit Martin au sujet de ses nouvelles lignes en attaque. On a besoin de l'appui de tous nos trios dans le dernier droit."

"Quand on se rend compte comment nous pouvons jouer de la sorte, nous sommes très bons, a dit Gionta. L'important maintenant est de garder cette intensité durant les 30 derniers matchs."

"Nous sommes demeurés dans la partie malgré un retard de deux buts et je pense que ça démontre notre maturité, a ajouté le capitaine. Nous avons continué à suivre notre plan de match."

"J'aime recevoir des mises en échec, a déclaré P.-K. Subban, qui a été frappé de façon spectaculaire par Ovechkin en troisième. Quand j'étais dans les airs, j'avais l'impression d'entendre un silence pendant environ deux secondes. Je me demandais comme j'allais atterrir sur la patinoire, mais pour être honnête, je n'ai pas eu mal."

"Il m'a dit qu'il m'avait eu, a ajouté en riant l'arrière du Canadien. Il m'a demandé de ne pas le frapper trop fort. On rigolait. Je pense que c'était la mise en échec de l'année."