samedi, 2 août 2014. 16:12

La signature de contrat de P.K. Subban pour huit ans et 9 millions $ par année est une excellente nouvelle pour l’organisation. On solidifie ainsi les positions et je pense que Subban a prouvé qu’il était un élément important de cette équipe-là. Certains leaders de l’équipe se devaient de rester à Montréal, et Subban fait partie de ces leaders. Le renouveau du Canadien passe par les P.K. Subban, Carey Price, Alex Galchenyuk, Brendan Gallagher et compagnie.

Le prix payé peut sembler exorbitant, mais le problème qu’ont aujourd'hui les directeurs généraux est le suivant : s’ils ne sont pas prêts à accorder un salaire X à un de leurs joueurs, une autre équipe va le faire. Le Canadien n’avait pas le luxe de le perdre, et c’est un avantage que P.K. avait dans ses négociations. Il a prouvé que c’est un défenseur de premier plan, et dans la Ligue nationale actuelle, un tel salaire est devenu la norme. S’il avait signé il y a deux ans, il n’aurait pas reçu autant d’argent, mais avec les ajustements au niveau de la masse salariale au fil des ans, il faut s’attendre à ce que les joueurs de premier plan obtiennent de généreux contrats. Si on regarde les contrats de Jonathan Toews et Patrick Kane, Subban suit la même tendance. Les propriétaires sont malheureusement forcés d'ouvrir grand leur portefeuille, mais le no 76 est un défenseur de premier plan qui mérite son salaire.

En anglais, on dit « put your money where your mouth is », et c’est ce que le Canadien vient de faire. Les deux clans ont sûrement dû mettre un peu d’eau dans leur vin, peut-être que Subban demandait plus, mais le Canadien n’était pas en position de perdre un joueur comme lui. Dans deux ans, il aurait pu bénéficier de son autonomie et il fallait éviter ça.

Aussi, on dit toujours que les équipes gagnantes développent les joueurs au sein de leur propre système, et P.K. représente bien cette philosophie. Le Canadien a repêché et formé Subban, et il fallait absolument garder ce genre de joueur. C’est une bonne chose à la fois pour le Canadien et pour P.K.

Si on ne peut être certain de l'identité du prochain capitaine, Subban est plus que jamais un sérieux candidat. On a entendu dire toutes sortes de choses à son sujet, comme quoi ce n’est pas le plus facile, mais en lui donnant ce rôle, ça lui donnerait certainement des responsabilités plus grandes. Un capitaine est un gars qui prêche par l’exemple, ce serait donc peut-être une façon de le « discipliner ». Avec ce contrat-là, le Canadien a à tout le moins prouvé qu’il voulait se lier à lui pour longtemps et ils ont fait ce qu’ils avaient à faire pour garder leur joueur vedette. Le CH a fait son bout de chemin, maintenant c’est à Subban de prouver qu’il vaut ce qu’il vient d’empocher. Il doit prouver que c’est un leader.

*Propos recueillis par Audrey Roy