C’est vrai que c’est toujours le camp d’entraînement, c’est vrai que la coupe Stanley ne se gagne pas en septembre, mais la situation reste inquiétante chez le Canadien.

Ce n’est pas la fiche de 0-6 qui m’inquiète, mais la manière dont la défense a joué devant Carey Price. On sait que Carey va être bon cette année, la question n’est pas là. Par contre, il ne peut pas faire de relances comme un défenseur le ferait et il ne peut pas marquer de but. Il faudra que des aspects du jeu à la défense du Canadien s’améliorent en vue du début de la saison.

De ce que j’ai vu des matchs préparatoires jusqu’à maintenant, je crois que les défenseurs du Canadien doivent faire preuve de plus de robustesse devant le filet de Carey Price.

Ils doivent également s’améliorer sur le plan de la mobilité. J’entends par là tout ce qui concerne la relance et l’appui offensif.  Présentement, le plan de match de l’équipe adverse est d’appliquer un échec avant soutenu sur les défenseurs afin de leur couper du temps et de l’espace pour les empêcher d’effectuer une bonne première passe.  

Si la rondelle n’arrive pas aux attaquants, la panique commence à s’installer et c’est à partir de ce moment qu’on a souvent vu le Tricolore être embouteillé dans son territoire lors des derniers matchs.

Ce n’est pas à Jean-Jacques Daigneault de tout modifier, c’est aux joueurs de se ressaisir. Daigneault va donner des consignes, mais il ne joue pas. Je pense qu’il voit la même chose que nous et c’est maintenant aux joueurs de répondre. Claude Julien l’a dit en point de presse. Il sait que certains joueurs peuvent faire mieux, et c’est à eux de le faire.

Une place plus logique pour Mete

Certains pourraient d'ailleurs se faire valoir aux côté d'un nouveau coéquipier, alors qu'il y avait de nouveaux duos à la défense jeudi matin à l’entraînement du côté de Brossard.

Soyons positifs, parlons de Victor Mete

Victor Mete a changé de partenaire alors qu’il est passé de Shea Weber à Jordie Benn.

Advenant le cas où Mete commencerait la saison à Montréal, ce serait sans doute dans un rôle de cinquième ou sixième défenseur. Cette place lui conviendrait mieux que celle de deuxième défenseur, car les responsabilités ne sont pas les mêmes. S’il joue avec Weber, il sera toujours confronté aux meilleurs attaquants de l’équipe adverse. Ça veut dire qu’il devra contenir, Sidney Crosby, Evgeni Malkin, Connor McDavid, Auston Matthews et j’en passe.

S’il évolue sur le troisième duo, il sera la plupart du temps opposé au troisième et au quatrième trio. Pour sa progression, c’est peut-être mieux qu’il commence avec Jordie Benn.

Mete a montré de la mobilité, une bonne vision de jeu, une bonne première passe et ce faisant, il mérite de commencer la saison à Montréal. C’est très rare qu’il va placer son partenaire dans le pétrin.

Il n’a pas le plus gros gabarit, mais il est intelligent avec la rondelle et le camp c’est très bien passé pour lui jusqu'à maintenant. Il ne faut pas crier victoire trop vite dans son cas. Il y a deux étapes à surveiller maintenant en ce qui le concerne : est-ce qu’il commence à Montréal ? Ensuite, est-ce qu’il joue neuf matchs et si c’est le cas, il doit voir de l’action afin de se développer.

Est-ce que le temps et son manque d'expérience pourraient le rattraper à un moment ? La réponse est oui. Il peut aussi continuer sa progression, mais ça demeure un point d’interrogation.

En attente de Schlemko

Avec la mutation de Mete sur le troisième duo, c’est Jakub Jerabek qui évoluait avec Weber. Cette place pourrait éventuellement revenir à David Schlemko. Il est le seul défenseur qui n’a pas encore été critiqué, car il n’a tout simplement pas joué. Marc Bergevin avait dit au tournoi de golf que c’est lui qui allait jouer aux côtés de Weber, mais on ne sait pas encore comment il va réagir sur la patinoire alors qu’il s’entraîne encore en solitaire. On ne sait pas s’il sera en mesure de commencer la saison, mais ça veut dire qu’il n’aura pas eu un seul match préparatoire avant d’être lancé dans l’action sur le premier duo.

Si Schlemko ne peut pas jouer, la situation se complique drôlement. Est-ce que Claude Julien va décider d’y aller en comité pour épauler Weber ? Mark Streit, Brandon Davidson et Mete pourraient se succéder à la gauche de l’ancien capitaine des Predators. Sur ce point, je peux former mes duos de défenseurs, vous pouvez former les vôtres et on ne serait sûrement pas sur la même longueur d’onde tellement il y a de possibilités.

Marc Bergevin est un directeur général intelligent et s’il voit qu’il peut améliorer son équipe avec une transaction, il va le faire. C’est certain que pour l’instant, ça semble plus urgent d’améliorer la défense. Il pense peut-être qu’un comité peut faire le travail, mais pour Weber, ce ne sera pas une combinaison stable et son partenaire risque d’être nerveux avec la tâche qui va l’attendre.

Je pense que dès le début des matchs préparatoires, on a vu l’impact de la perte d’Andrei Markov notamment lors des avantages numériques. Jonathan Drouin fait bien à la pointe, mais s’il est à la défense, on le perd en attaque. Si on avait eu Markov et Drouin, le Canadien aurait pu compter sur deux joueurs avec une excellente vision de jeu. Markov va manquer au Tricolore, mais il n’est plus là. Il faut maintenant tourner la page et le Canadien doit trouver des solutions.

*Propos recueillis par Maxime Tousignant