vendredi, 8 févr. 2013. 13:33

Pauvre Ryan White, c’est assez incroyable de gaffer de la sorte quand ton équipe détient une avance et j’espère qu’il finira par comprendre. Ce qui est le plus surprenant, c’est que la mise en échec encaissée n’était pas si pire.

Je présume qu’il s’est dit qu’il devait réagir parce que le geste provenait de Steve Ott, une petite peste.

Toutefois, Ott est un vétéran dans la LNH et il a été plus intelligent que White sur cette séquence.

Chose certaine, je comprends tellement Michel Therrien pour sa réaction devant les journalistes. Il faut dire que Michel rencontre les médias quelques minutes après la conclusion de la partie et il était encore furieux du dénouement.

J’apprécie quand les entraîneurs livrent le fond de leur pensée en entrevue à condition de ne pas exagérer. À ce sujet, Ken Hitchcock (Blues) a fait quelque chose de semblable dernièrement quand il a critiqué la performance de son équipe à la suite d’une mauvaise partie.

Pour revenir sur le dossier de White, je crois quand même qu’il possède les ressources pour apprendre de ses erreurs. En fait, s’il n’est pas capable de s’adapter, c’est tout simplement qu’il n’est pas assez intelligent.

Après tout, l’aspect robustesse manquait grandement au Canadien la saison dernière et il fallait ajouter cet ingrédient. Il reste maintenant à doser son utilisation pour éviter de perdre de précieux points.

C’est normal que les partisans et les journalistes reviennent beaucoup sur cette erreur de White, mais il ne faut pas non plus le crucifier sur la place publique. Je tiens à préciser cela parce que le Canadien vient de compléter son premier segment de 10 matchs et il y a une multitude d’éléments positifs qui retiennent l’attention.

Dans cette veine, voici un bref bilan de cette première portion du calendrier du Tricolore.

Après 10 matchs, le Canadien présente un dossier de 6-3-1 pour une récolte de 13 points ce qui lui vaut le sixième rang de l’Association Est. C'est fort encourageant.

Parmi mes surprises et mes coups de chapeau, je dois tout de suite souligner le travail d’Andrei Markov. Son retour en force a élevé le rendement du Canadien et il représente la pierre angulaire des succès en avantage numérique. On ne peut que se réjouir de sa contribution jusqu’à présent.

Évidemment, je dois aussi vanter le travail des jeunes Alex Galchenyuk et Brendan Gallagher qui n’ont pas fini de nous épater.

Ça pourrait vous sembler surprenant, mais je vais même mentionner Lars Eller dans les aspects positifs parce qu’il réagit très bien depuis qu’il a été laissé de côté. C’est agréable de voir un athlète répondre de la sorte et ça démontre son caractère.

Eller mise sur de beaux atouts pour s’établir dans la LNH et il a réussi des pièces de jeu intéressantes au cours des dernières parties.

Je dois aussi saluer le retour de P.K. Subban qui demeure un cas particulier. Son talent est indéniable et il procure des munitions très utiles à Michel Therrien et son équipe.

J’étais sur le point d’oublier Rene Bourque, mais son travail mérite d’être souligné et il permet au CH de déployer plus d’un trio menaçant.

Tous ces points positifs nous font constater que le Canadien possède plus de profondeur que sous les ordres de Jacques Martin l’an dernier.

En ce qui concerne les déceptions, je n’ai pas le choix de commencer par Erik Cole. Ce n’est pas encore catastrophique dans son cas parce que la saison demeure jeune, mais c’est évident qu’il doit retrouver son aplomb.

Le premier trio ne peut pas rouler au même rythme sans une meilleure implication du vétéran.

Mes deux autres déceptions s’avèrent Travis Moen et Colby Armstrong qui ne contribuent pas assez. Ce sera à eux de prouver leur valeur prochainement parce qu’ils ont été plutôt discrets cette saison.

Le Canadien vient d’encaisser deux défaites consécutives qui auraient dû être des victoires à sa fiche. Ce n’est pas dramatique, mais ça prouve que la formation montréalaise peut améliorer quelques aspects.

En fait, je vais surtout en cibler un et il s’agit de la discipline. Vous comprendrez rapidement mon argument étant donné les punitions stupides de White, mais ce n’est pas tout. Aviez-vous remarqué que le Canadien était la troisième équipe ayant écopé le plus de punitions mineures cette saison. Les Flyers mènent la catégorie devant les Stars.

De plus, le CH se situe au troisième rang pour les minutes de punition par match derrière l’Avalanche et les Flyers.

C’est facile de comprendre que le Canadien pourrait améliorer son rendement en corrigeant cette lacune sans éliminer trop de robustesse à son jeu.

*Propos recueillis par Éric Leblanc

« Pour moi c'est de la régie interne »
« Pour moi c'est de la régie interne »

Les échos de l'entraînement de vendredi