RDS.ca, Éric Leblanc vendredi, 3 mai 2013. 23:33

Les échos de vestiaire
Les échos de vestiaire

Privés de trois éléments de premier plan en attaque en Lars Eller, Brian Gionta et Max Pacioretty, plusieurs joueurs ont pris la relève dans une prestation inspirée.

Souvent critiqué pour ses écarts de conduite cette saison, Ryan White a disputé l’un de ses meilleurs en carrière et le moment ne pouvait être plus opportun.

« Il a été très bon! Il nous procure beaucoup d’énergie et d’intensité. De plus, on l’emploie dans différents rôles », a jugé Michel Therrien.

White tenait à prouver à son entraîneur qu’il pouvait répondre à ses attentes.« Il a été très honnête avec moi cette année et je veux jouer pour lui. Il me donne plus d’occasions et je veux en profiter », a confié le robuste numéro 53.

Pour une deuxième soirée consécutive, les recrues Brendan Gallagher, Alex Galchenyuk et Jarred Tinordi n’ont pas été intimidés une seule seconde. En fait, ils ont même contribué à ce triomphe essentiel.

« Les jeunes ont progressé tout au long de la saison et ça continue en séries. De la façon dont on les voit jouer, ça va tellement les aider dans l’avenir. Ils ne sont pas seulement des passagers en séries, ils sont des acteurs principaux », a avoué Therrien avec reconnaissance.

White, Tinordi et plusieurs de leurs coéquipiers ont aussi déployé un style très physique dans cette rencontre. Cet aspect a semblé confiner un avantage au Canadien à mesure que la partie progressait. Au total, le CH a dominé 37 à 26 au chapitre des mises en échec.

Gryba sera un homme marqué
Gryba sera un homme marqué

« On veut faire cela à chaque match, on sait que la série sera longue et on veut les épuiser pour les derniers duels », a évoqué White qui s’est aussi amusé aux dépens des Sénateurs et Eric Gryba dans cette déclaration.

« Cet élément fait partie de notre style et il faut rendre la vie difficile à nos adversaires. Ça vient aussi avec les séries et c’est amusant », a déclaré Gallagher.

« C’est du hockey de séries. Il faut se sacrifier et notre équipe l’a fait ce soir. J’ai vraiment aimé nos deux matchs. D’ailleurs, je n’avais pas demandé à mon équipe de rebondir pour ce match même si on avait perdu le premier. Je voulais que mes joueurs continuent de la même façon », a souligné Therrien qui a apprécié la contribution de Jeff Halpern, Colby Armstrong et Gabriel Dumont en renfort.

Cette intensité a mené à une petite altercation entre plusieurs joueurs en fin de partie. À ce moment, White s’est retrouvé dans une conversation intéressante avec Guillaume Latendresse, mais les deux joueurs n’ont pas jeté les gants.

« Je trouve qu’il est un très bon joueur et chaque fois que je pourrai le déconcentrer, je vais le faire. Je lui ai simplement dit à quel point je l’aimais », a lancé White en riant sans dévoiler l’essence de ses propos.

Concernant la situation de Pacioretty et Gionta, l’entraîneur du Canadien n’était pas en mesure d’en dire davantage au terme de la rencontre.

Durant son point de presse, Therrien a aussi été questionné sur l’inspiration procurée par la blessure d’Eller et il a tenu à effectuer une petite précision au camp adverse.

« Ce n’était pas à propos du coup (de Gryba), mais bien des propos et du manque de respect. Tout le monde était fâché en raison de cela. D’ailleurs, s’ils ne le savent pas, le numéro 61 s’appelle Raphael Diaz », a conclu Therrien avec une pointe d’ironie et d’humour.