mardi, 15 avr. 2014. 11:32

Étant donné l’historique des matchs à bas pointages et chaudement disputés entre le Canadien et le Lightning de Tampa Bay cette saison, l’importance de Carey Price prend encore plus de valeur et le gardien de 26 ans se sent d’attaque pour le défi.

Travaillant maintenant sous la supervision de Stéphane Waite, Price a insisté sur le travail mental effectué tout au long du calendrier et en vue des éliminatoires. Selon le gardien du Tricolore, il sera très important de ne pas trop s’enflammer intérieurement pour cette confrontation.

« La clé est de ne pas trop s’emballer et il faut simplifier l’aspect mental pour bien faire », a confié Price avec un ton approprié à son commentaire.

Sans surprise, Price pourra s’appuyer sur son expérience olympique pour aborder cette étape avec confiance et il est le premier à admettre que d’avoir vu évoluer tous ces grands meneurs de la formation canadienne sera bénéfique.

« Bien sûr, c’était enrichissant comme expérience surtout de voir ces joueurs se comporter sous une telle pression », a-t-il expliqué.

Cette saison, un seul match s’est décidé par plus d’un but contre la troupe de Jon Cooper alors il est inutile de faire un dessin à Price pour lui faire réaliser la valeur de ses performances devant le filet.

Cependant, le numéro 31 se dit rassuré puisque ses coéquipiers ont abattu de l’excellente besogne en 2013-2014 lors des duels serrés.

« Nous sommes très confortables dans ces situations et c’est semblable au type de hockey des séries. Il faudra limiter leurs chances de marquer et capitaliser sur celles que nous obtiendrons », a jugé Price qui a qualifié sa saison d’amusante sans vouloir effectuer le bilan de celle-ci avant les séries.

Price n’a pas remporté une ronde éliminatoire depuis 2007-2008 donc l’attention risque d’être dirigée vers lui. Thomas Vanek s’est dit plus que confiant d’entamer les éliminatoires avec un gardien de son potentiel.

« Ce qui me frappe surtout entre Carey et Ryan Miller, c’est leur sens de la compétition dans les entraînements et ça se transpose pendant les rencontres », a-t-il vanté.

En ce qui concerne le reste du groupe, on sent que les joueurs du Canadien et leur entraîneur ont définitivement hâte d’entamer la série face au Lightning et le constat se confirme aussi à propos de Price.

À ce sujet, l’entraîneur Michel Therrien a préféré limiter ses réponses lors de son point de presse et il a laissé courir le doute sur quelques sujets. En premier lieu, il a mentionné qu’il faudra patienter jusqu’à mercredi pour savoir si Brandon Prust participera à la partie et celui-ci n’a pas rencontré les journalistes. Selon le coach, il était donc inutile de se demander s’il allait être utilisé pour surveiller Steven Stamkos avec ses compagnons de trio.Daniel Brière

Tout comme lundi, Therrien a mentionné de ne pas se fier aux combinaisons déployées lors de l’entraînement, car ces dernières pouvaient encore être modifiées. Par contre, s’il décide de ne pas brasser les cartes, Rene Bourque serait employé sur le troisième trio et c’est Ryan White qui écoperait afin d’orchestrer un quatrième trio plus doué offensivement avec Daniel Brière, Michaël Bournival et Dale Weise.

Par rapport à la veille, les combinaisons en attaque étaient effectivement différentes. Travis Moen (commotion cérébrale) accompagnera ses comparses en Floride, mais il n’a pas encore reçu le feu vert pour encaisser des contacts et l’absence de George Parros semble être acquise.

Au lendemain d’un entraînement surtout consacré aux unités spéciales, le Canadien a effectué sa dernière séance avant de s’envoler vers la Floride et le Tricolore a travaillé amplement sur les sorties de territoire permettant d’apporter quelques précisions.

« Ne vous fiez pas aux trios »

Trios : 

Pacioretty-Desharnais-Vanek
Prust-Plekanec-Gallagher
Gionta-Eller-Bourque
Bournival-Brière-Weise

Défenseurs : 

Gorges-Subban
Markov-Emelin
Bouillon-Weaver

Derniers maniements avant le Lightning

Joueurs supplémentaires : 

White, Parros, Moen
Murray-Tinordi