RDS.ca, COMMUNIQUÉ DU CANADIEN samedi, 2 août 2014. 14:17

MONTRÉAL - Le directeur général du Canadien, Marc Bergevin, a annoncé samedi que l’équipe s’est entendue sur les termes d’un contrat de huit saisons avec le défenseur P.K. Subban, soit jusqu’au terme de la saison 2021-2022.

Cette entente rapporterait en moyenne 9 millions de dollars par saison au défenseur étoile. Un pacte total de 72 M$ qui représente le contrat le plus lucratif accordé dans l'histoire du Canadien.

Subban devient également le défenseur avec le plus haut salaire moyen dans la LNH.  

« Nous sommes très heureux d’en être venus à une entente à long terme avec P.K. Subban. Cette entente permet de contribuer à consolider l’avenir de l’équipe. Un élément clé de notre noyau de jeunes vétérans, P.K. est un joueur qui fait preuve d’une grande intensité à chacune de ses présences sur la glace. Malgré son jeune âge, il possède un important bagage d’expérience et déploie une énergie contagieuse. Les défenseurs de son calibre sont une denrée rare dans la LNH, » d’indiquer le directeur général des Canadiens, Marc Bergevin.

En conférence de presse, Subban a lui aussi manifesté son enthousiasme après un long processus de négociations.

« Nous sommes très heureux moi et ma famille de savoir que ma carrière va se poursuivre à Montréal. C'est ce que j'ai toujours désiré.

Tout le monde sort gagnant

« Je n’ai jamais pensé une seconde que j’aboutirais ailleurs. Maintenant je peux me concentrer sur mon but de gagner la coupe Stanley et de remporter des matchs. »

Si certains s'inquiétaient des tensions que risquaient de créer tout ce processus d'arbitrage entre les deux parties, le volubile défenseur assure que tout s'est déroulé dans une bonne ambiance.

« Depuis hier (vendredi), j’ai été en contact avec les propriétaires et Marc Bergevin. J’ai une excellente relation avec Geoff Molson. Ce fut un processus tout à fait respectueux. Nous cherchions simplement à trouver une entente satisfaisante pour tout le monde. »

« Ce n’était pas une question de dollars. Si j’avais pu signer un contrat de 20 ans, je l’aurais fait. J'ai toujours dit que c’est à Montréal que je voulais jouer et que je voulais être. Je souhaitais un contrat à long terme probablement avant même que j’en mérite un, a aussi blagué Subban. J’aime tout de Montréal, de la ville. J'y ai beaucoup d’amis, j’ai de la famille et des gens qui me supportent. »

Subban a amassé 53 points (7 buts, 43 aides) en 2013-2014, étant le seul joueur des Canadiens à prendre part aux 82 matchs de l’équipe. Il a mené l’équipe pour les aides (cinquième à égalité parmi les défenseurs de la LNH), les points en avantage numérique (23) et les aides en supériorité numérique (19 – à égalité avec Andrei Markov). Le défenseur de 6’0’’ et 217 lb a terminé au deuxième rang chez les Canadiens pour les points (cinquième à égalité parmi les défenseurs de la LNH) et pour la moyenne de temps de glace par match (24:36). Subban a pris la troisième position au sein de l’équipe pour les minutes de pénalité (81), les tirs au but (204) et des mises en échec (135), en plus de bloquer 125 tirs, le quatrième plus haut total de l’équipe. Il a marqué quatre buts en avantage numérique et a inscrit un but gagnant.

Âgé de 25 ans, Subban a mené l’équipe en séries éliminatoires, avec 14 points (5 buts, 9 aides) en 17 matchs. Il a terminé deuxième dans la LNH pour les points en avantage numérique (9), établissant un record d’équipe pour un défenseur lors des séries d’une saison avec quatre buts en avantage numérique. Il a ajouté un but gagnant, un différentiel de +1 et 24 minutes de pénalité.

Subban a produit 167 points (42 buts, 125 passes) en 284 matchs de saison régulière en carrière depuis ses débuts dans la LNH en 2009-2010, avec les Canadiens. Il a marqué 25 buts en avantage numérique et quatre buts gagnants. Il a ajouté 30 points (10 buts, 20 aides) en 43 matchs de séries éliminatoires.

Originaire de Toronto, Subban a été le choix de deuxième ronde, 43e au total des Canadiens lors du repêchage de la LNH en 2007. Il a porté les couleurs du Canada aux derniers Jeux olympiques d’hiver de Sotchi, en plus de défendre les couleurs canadiennes au Championnat du monde en 2013, ainsi qu’aux championnats du monde junior en 2008 et 2009, remportant l’or à ces deux occasions. Lors de la saison 2012-2013, il est devenu le premier défenseur des Canadiens à remporter le trophée James-Norris depuis Chris Chelios, en 1988-1989.