mercredi, 6 févr. 2013. 19:33

MONTRÉAL - Blake Geoffrion n'envisage aucunement de mettre fin à sa carrière. Blessé sérieusement à la tête, le 9 novembre, le jeune espoir du Canadien est de passage à Montréal afin de rencontrer les médecins de l'équipe et il espère qu'on va lui permettre de recommencer à s'activer quelque peu. Parce que dans le moment, Geoffrion écoule ses journées à ne pas faire grand-chose à sa résidence de Chicago.

« Je suis encore jeune. Je sais dans mon coeur que je vais revenir. Je vais tout faire pour revenir. Le hockey me manque énormément », a-t-il affirmé, mercredi, après avoir renoué avec des joueurs du Canadien, avant le match contre les Bruins. Le petit-fils du légendaire Bernard « Boum Boum » Geoffrion, et fils de Danny Geoffrion, a dit se sentir mieux à chacune des journées, même s'il encore incommodé par des symptômes qu'il n'a pas voulu décrire en présence des journalistes.

La dernière fois qu'il était venu à Montréal, les médecins s'étaient assurés que la guérison suive son cours.

Geoffrion l'a échappé belle lors du match des Bulldogs de Hamilton contre le Crunch de Syracuse, disputé au Centre Bell.

Il ne croyait pas avoir subi une blessure sérieuse après avoir encaissé la percutante mise en échec, mais légale, du défenseur Jean-Philippe Côté, en entrée de zone le long de la bande. Sous l'impact, un des patins de Côté l'a atteint à la tête et l'a fait saigner. Quoique ébranlé, il se rappelle s'être dit qu'il devrait recevoir des points de suture.

C'est à l'infirmerie que les médecins ont constaté que la blessure était plus grave qu'on le pensait.

Transporté d'urgence à l'hôpital, il a subi le soir même une intervention chirurgicale pour une fracture compressée du crâne.

Ce n'est que quelques jours plus tard, sur son lit d'hôpital, qu'il a réalisé la gravité de la situation et toute la chance qu'il a eue.

« Les membres des personnels médicaux des Bulldogs et du Canadien m'ont sauvé la vie, dit-il sans détour. Je ne leur serai jamais assez reconnaissant. Je les remercie à toutes les fois que je les vois. »

Quelques jours après l'opération, les médecins avaient parlé d'une guérison complète.

Geoffrion n'en veut pas à Côté, fils de l'ancien hockeyeur des Nordiques Alain Côté, qui l'a contacté afin de présenter des excuses.

« Je lui ai dit de ne pas s'en faire, que c'était un accident bizarre, a-t-il relaté. La mise en échec était tout ce qu'il y a de légale. Il m'avait dit qu'il remettait même sa carrière en question parce que c'était le troisième gars qu'il envoyait à l'hôpital, je crois. »