RDS.ca mardi, 5 mars 2013. 22:23

Après des parties fortes en émotions contre les Penguins de Pittsburgh et les Bruins de Boston, le Canadien n'a pas offert le degré d'intensité auquel on était en droit de s'attendre contre l'une des pires équipes du circuit avant de s'incliner 6-3 devant les Islanders de New York, mardi devant une maigre foule de  9 498 spectateurs au vieux au Nassau Coliseum.

La série de matchs où le Canadien a récolté au moins un point s'est arrêtée à onze. C'est la première défaite du Canadien à la régulière depuis la raclée de 6-0 encaissé devant les Maple Leafs de Toronto, le 9 février dernier.

Une nouvelle bête noire ?
Une nouvelle bête noire ?

C'est la deuxième fois cette saison que les Islanders battent le Canadien. La première fois, c'était toutefois en prolongation le 21 février au Centre Bell. Au général, les Islanders ont gagné leurs trois derniers matchs contre les Montréalais et six de leurs huit dernières rencontres. Les deux équipes vont se revoir sur la même patinoire le 21 mars.

« C'est une équipe dangereuse, avec une bonne attaque. Leur avantage numérique fonctionne bien. Nous n'avons pas été assez proactifs. Nous avons écopé de punitions et ils en ont profité », réalise le capitaine Brian Gionta.

« Nous avons mal joué. Il n'y a pas d'excuses. J'ai mal joué et d'autres joueurs pensent la même chose d'eux-mêmes », admet Max Pacioretty.

« Nous avons commis plusieurs erreurs avant leurs buts. Il faut éviter les revirements en zone neutre et c’est de cette façon que nous allons nous aider », pense Tomas Plekanec.
 

Même si le Tricolore a concédé deux buts en désavantage numérique qui ont changé l'allure du match en deuxième période, l'entraîneur-chef Michel Therrien a défendu ses joueurs au sujet de l'indiscipline. « Il faut faire attention quand on dit indiscipline. Des fois, ce sont des décisions douteuses. Je ne peux pas blâmé un joueur quand je vois la reprise et que je me dis qu'il n'avait pas à être chassé. »

Le Canadien peut au moins remercier les Capitals de Washington, dont la victoire en prolongation sur les Bruins de Boston lui permet de garder le sommet de la division nord-est et du classement général dans l'Est par un point.

Le capitaine du Canadien a été l'auteur du 20 000e but dans la riche histoire de l'équipe dans la LNH. Le but de Gionta, son septième cette saison, permettait à son équipe de niveler les chances 3-3 en troisième période, mais les réjouissances ont été de courte durée. « C'est toujours plaisant de faire partie de l'histoire d'une si grande équipe, mais la défaite demeure dure à avaler », constate-t-il.

P.K. Subban et Michael Ryder ont été complice sur ce but historique. Ryder avait d'ailleurs été l'auteur du 19 000e but de l'histoire du club lors de son premier passage à Montréal.

L'étoile de Carey Price, qui a fait face à 31 tirs, commence à pâlir comme en témoigne son dossier de 2-3-1 à ses six derniers matchs. Au cours de cette séquence, il a accordé 19 buts, tout en conservant un pourcentage d'arrêts de ,871 durant cette même période.

Le Canadien avait même pris l'avance en première quand Tomas Plekanec est devenu le premier marqueur de dix buts de l'équipe quand il a trompé la vigilance d'Evgeni Nabokov. Plekanec n'a eu aucun mal à enfiler le but puisque tous les joueurs sur la glace croyaient que la rondelle se trouvait à la gauche de la cage des Islanders alors qu'elle était plutôt sur son bâton.

Subban a compté l'un des deux buts du Canadien avec un plomb en avantage numérique ce soir.

Ryder a récolté trois passes.

Les Islanders ont marqué trois fois en deuxième période pour prendre une avance de 3-1. Matt Moulson, Matt Martin et Michael Grabner ont trouvé le fond du filet. Radek Martinek, avec le but qui a fait la différence à peine 48 secondes après le but égalisateur du Canadien, John Tavares et Colin McDonald, dans un filet désert, ont les autres pour les Islanders en troisième.

Martinek  n'avait pas marqué depuis le 12 octobre 2011 alors qu'il portait les couleurs des Blue Jackets de Columbus.

Brad Boyes et Thomas Hickey ont récolté deux aides dans la victoire.

Nabokov, 37 ans, a réalisé 29 arrêts pour les Islanders. Il montre un dossier de 10-7-2 cette saison.

La recrue Alex Galchenyuk a retenu l'attention au premier tiers bien malgré lui quand une mise en échec de Casey Cizikas lui a fait visiter le banc des Islanders. Le joueur du Canadien a culbuté en faisant la roue après avoir été plaqué pour atterrir chez les adversaires. Le jeune Américain n'a pas été blessé sur la séquence.

Le voyage du Tricolore se poursuit, prochain arrêt en Caroline où il affrontera les Hurricanes jeudi.

Saison PJ V D DP DF BP BC Points LP LC AVA DÉS
2011-12 22 10 9 1 2 57 53 23 695 588 14,12% 89,89%
2012-13 23 14 5 2 2 71 59 32 693 609 20,00% 81,32%


Dans la Zone Vidéo

En son et images : Canadiens-Islanders
En son et images : Canadiens-Islanders
Pas de honte dans la défaite
Pas de honte dans la défaite