lundi, 5 mai 2014. 13:06

Les commentaires de Dougie Hamilton et Torey Krug ont bien fait rire Carey Price et ses coéquipiers alors que Michel Therrien perçoit ces déclarations comme la même vieille rengaine des Bruins qui essaient de déconcentrer l’adversaire.

« On a déjà vu cela dans le passé dont en finale l’an dernier quand ils ont dit que Corey Crawford – le gardien des Blackhawks – avait une faiblesse du côté de la mitaine. Ça fait partie de leur stratégie et Claude (Julien) en a fait autant en critiquant les arbitres pour les punitions », a-t-il répliqué.

Comme par hasard, Stéphane Waite - le nouvel entraîneur des gardiens de Price – était justement celui qui conseillait Crawford alors il se souvient mieux que quiconque cet événement survenu avant la conquête de la coupe Stanley par les Hawks. 

« C’est ça, les Bruins, ils essaient d'influencer les arbitres notamment. Mais peu importe leurs commentaires sur nous, je ne vais pas commencer à en faire autant parce que ça n’a jamais été ma philosophie », a enchaîné Therrien qui était ouvert sur toutes les questions sauf celles concernant la composition de sa formation. 

Douglas Murray dans l'alignement?

À en juger par l’allure détendue de Price, Hamilton et Krug ne sont pas parvenus à le déconcentrer et il trouvait même leur découverte plutôt anodine.

« J’ai observé une multitude de rapports sur des gardiens et c’est pratiquement toujours la même chose », a commenté Price, en riant, à propos des jeunes joueurs des Bruins qui ont mentionné avoir décelé une faiblesse de sa part dans le haut du filet.

« On peut dire la même chose pour la majorité des gardiens comme Tuukka Rask, Corey Crawford et Ben Bishop par exemple. C’est un constat encore plus vrai à ce moment de l’année », a-t-il ajouté.  

Hamilton et Krug ont peut-être parlé trop vite en raison de leur manque d’expérience dans la LNH ou ils pourraient avoir tenté d’enclencher une guerre psychologique avec le joueur clé du Tricolore.

« Ils peuvent bien essayer… », s’est amusé à répondre Price qui a été assailli par une meute de journalistes et certains ont même dû s’agenouiller devant lui pour recueillir des commentaires.

En fait, le gardien du Tricolore semblait pratiquement plus préoccupé par l’histoire de ses chiens qui ont été retrouvés grâce à la collaboration d’un automobiliste de son voisinage. Mais, à vrai dire, Price n’était pas très inquiet non plus par ce sujet puisque ce n’était pas la première fois que ses labradors partaient à l’aventure.

L’analyse de Hamilton et Krug a été rapportée à plusieurs des coéquipiers de Price et ils ont tous pris cela avec un grain de sel. Le capitaine Brian Gionta s’est fait demander s’il s’agissait d’une erreur de recrue de leur part.

« On verra … », s’est-il empressé de commenter avec le sourire.

Quant à Lars Eller, il a répondu sans hésiter une fraction de seconde en demandant : « Ce n’est pas la même chose pour les autres gardiens? »

L’approche du Canadien est sans doute la meilleure, surtout dans l’intensité des séries, et la journée de congé de dimanche aura permis aux différents acteurs de décompresser. Cependant, la véritable raison sera perceptible pendant les prochaines rencontres entre les deux équipes.