dimanche, 24 févr. 2008. 16:15

MONTREAL - Le Canadien doit-il à nouveau regarder derrière après des défaites contre Pittsburgh et Columbus?

Le Tricolore peut toujours espérer terminer au premier rang de l'Association Est. Mais il peut aussi glisser hors des séries. Le bleu-blanc-rouge a d'ailleurs intérêt à amasser des points cette semaine avant d'entreprendre un long voyage dans l'ouest américain.

Le Canadien va affronter les Thrashers d'Atlanta, mardi, au Centre Bell. Avec ou sans Marian Hossa. Il s'agit d'un match que les joueurs de Guy Carbonneau ne peuvent échapper. Car la suite de la semaine s'annonce difficile. Un match à Buffalo vendredi puis la visite des Devils du New Jersey, samedi.

Le Canadien disputera ensuite ses quatre prochains matchs à San Jose, Phoenix, Los Angeles et Anaheim. Rien de bien rassurant puisque le Tricolore affiche un dossier de 1-3-1 contre les équipes de l'Association Ouest.

Les gardiens fautifs

Pour l'emporter, le Canadien doit resserrer sa défense. L'équipe a concédé 38 buts à ses 11 derniers matchs pour une moyenne de 3,45. Samedi, les Blue Jackets ont été limités à 22 tirs. Ils ont quand même inscrit trois buts.

Guy Carbonneau n'hésite pas à identifier ses gardiens comme l'une des sources du problème. Cristobal Huet et Carey Price commettent trop d'erreurs. Ils sont souvent déjoués par des tirs en apparence inoffensifs. S'ils ne retrouvent pas leur aplomb rapidement, le Canadien pourrait devoir se débattre pour une place en séries avant longtemps.

D'autres coupables

Les gardiens ne sont pas les seuls coupables. Mike Komisarek éprouve sa part de problèmes, lui qui a été limité à 14:09 de jeu contre les Blue Jackets. Il s'agit de son plus bas total de la saison. Samedi, il a terminé le match à moins-2. Comme son partenaire Andrei Markov.

L'attaque demeure limitée au trio d'Alex Kovalev, Tomas Plekanec et Andrei Kostitsyn. Lorsque cette unité ne marque pas, les chances de l'emporter ne sont pas élevées. L'équipe a besoin d'une contribution plus constante de Saku Koivu, Michael Ryder, Christopher Higgins, Sergei Kostitsyn et Guillaume Latendresse.

"On semble craindre la rondelle, a dit Kovalev après la défaite de samedi. On n'a plus la confiance nécessaire pour la faire circuler. On fait alors le mauvais le jeu et on commet une erreur.

"Pour éliminer les erreurs, il faut retourner aux bases du hockey et se concentrer sur l'aspect défensif du jeu", a-t-il ajouté.

Kovalev a fait valoir que les équipes rivales affrontent le Canadien dans un nouvel état d'esprit.

"Ce n'est plus comme si on occupait le neuvième ou 10e rang. Nous sommes près de la tête et les équipes se préparent en conséquence."