RDS.ca,
vendredi, 15 mars 2013. 16:30

Fraîchement rappelé des mineures, le défenseur Jarred Tinordi affrontera les Devils du New Jersey, à Newark, samedi, a confirmé Michel Therrien à l'issue de la séance d'entraînement tenue au Complexe sportif Bell de Brossard, vendredi.

Tinordi devrait jouer aux côtés de Francis Bouillon à son premier match dans la LNH, comme il l'a fait pendant l'entraînement de vendredi. Therrien a jumelé ces deux-là afin de ne pas chambouler ses deux autres duos, ceux composés d'Andrei Markov et Alexei Emelin, ainsi que de Josh Gorges et P.K. Subban.

« Tinordi est très mobile pour sa grandeur »
« Tinordi est très mobile pour sa grandeur »

« On s'attend à ce qu'il joue bien dans sa zone, qu'il fasse une bonne première passe, a dit Therrien du défenseur de six pieds six pouces que le CH a repêché au premier tour en 2010. C'est important qu'il utilise bien sa portée. Il se déplace très bien, j'ai hâte de voir la vitesse qu'il va avoir dans la Ligue nationale. On n'aura pas peur de l'utiliser en désavantage numérique. »

« J'ai travaillé fort toute l'année pour vivre ce moment, a commenté Tinordi, dont la première saison dans les rangs professionnels s'est amorcée dès l'automne, avec les Bulldogs de Hamilton. Je me sentais prêt, il s'agissait que la direction soit convaincue aussi que c'était le bon moment. Je vais préconiser la même approche qui m'a permis de me rendre jusqu'ici. Je vais m'en tenir à des jeux simples, en espérant que ça me permette de continuer d'être aussi efficace. »

« À ce qu'on me dit, l'ajustement de la Ligue américaine à la LNH et moins grand qu'entre les rangs juniors et la Ligue américaine. D'autant plus que lock-out m'a permis d'affronter des joueurs du calibre de la LNH avec les Bulldogs. Je crois que ça m'a beaucoup aidé », a par ailleurs noté Tinordi, qui jouera à la droite de Bouillon même s'il est gaucher comme ce dernier.

Therrien a reconnu qu'il préférerait miser sur un Raphael Diaz en santé, mais d'avoir un Tinordi à sa disposition fait également son affaire.

« Il faut le voir comme une opportunité pour un jeune comme lui d'apprendre ce qu'est la Ligue nationale. On l'a fait la semaine dernière avec Greg Pateryn, et cette semaine on le fait avec Tinordi, a noté l'entraîneur du Canadien. Ce sont des joueurs qui méritaient d'être rappelés et on veut qu'ils prennent le plus d'expérience possible. Ça fait partie du cheminement et du développement d'un jeune joueur. »

« C'est sûr qu'on aimerait bien avoir un gars comme Diaz, qui jouait extrêmement bien pour nous en début de saison, mais les opportunités sont là pour que nos jeunes montrent ce qu'ils sont capables de faire. »

Afin de remplacer Diaz, qui souffre d'une commotion cérébrale, et en l'absence de Yannick Weber, blessé à un genou, Therrien préfère faire appel à du renfort de l'équipe-école plutôt que de faire confiance à Tomas Kaberle.

Le vétéran tchèque a trois passes en 10 matchs à sa fiche, avec un différentiel en défense de plus-4.

Au sujet de Diaz, Therrien a encore une fois déclaré, vendredi, que son état de santé progressait moins rapidement que celui de l'autre joueur du Canadien absent en raison d'une commotion cérébrale, Rene Bourque.

Bourque a d'ailleurs patiné en solitaire après l'entraînement régulier de vendredi.

Dumont plus confiant

Un autre espoir des Bulldogs qui souhaite que son audition dure longtemps, c'est Gabriel Dumont.

Le combatif attaquant âgé de 22 ans fait bonne impression depuis qu'on l'a rappelé, vendredi dernier.

Il paraît plus à l'aise à son deuxième séjour dans la LNH en autant de saisons. Mercredi, il a obtenu un premier point dans la LNH, à son sixième match au total. Il a complété un trio très efficace en échec-avant en compagnie de Lars Eller et d'Alex Galchenyuk.

« Plus je joue, plus la confiance augmente, mentionne Dumont. J'espère avoir la chance de rester dans la formation pour plusieurs autres matchs. »

Dumont mélange déjà les cartes puisque selon le journaliste Renaud Lavoie de RDS, le Canadien a inscrit le nom de Petteri Nokelainen au ballottage.

L'attaquant finlandais âgé de 27 ans est prêt à revenir au jeu, rétabli qu'il est d'une blessure au dos qu'il a soigné pendant tout le lock-out.

Le « petit Dumont », comme l'appelle Therrien, pourrait éventuellement souffler dans le cou du vétéran Colby Armstrong, s'il continue de bien faire.

Le patineur de Dégelis estime ne pas avoir volé la chance de se faire valoir en raison de son rendement dans la Ligue américaine cette saison. Il était le meilleur marqueur des Bulldogs (15-15-30 en 52 matchs), au moment de son rappel.

« Ça allait bien pour moi à Hamilton et c'est sans doute pour une raison si on m'a rappelé. J'essaie de jouer mon style de jeu et d'apporter de l'énergie à l'équipe. »

Pas mal pour un joueur qui a été un choix de cinquième tour, 139e au total, au repêchage de 2009. Voilà un cheminement qui devrait inspirer le premier choix de l'équipe cette année-là, Louis Leblanc.

Après avoir disputé 42 matchs chez le Canadien, la saison dernière, amassant 10 points, l'attaquant broie du noir à Hamilton cette saison. Après 45 rencontres, il a neuf buts et quatre passes à son dossier.