vendredi, 10 avr. 2009. 22:32

Au cours des dernières semaines, quatre joueurs ou ex-joueurs de la Ligue junior majeur du Québec ont signé des contrats professionnels avec des équipes de la Ligue nationale.

On pense à Yannick Riendeau, des Voltigeurs, qui s'est entendu avec les Bruins de Boston, Cédric McNicoll, des Cataractes, est devenu la propriété de l'Avalanche du Colorado, le défenseur Sébastien Piché, de l'Oceanic, s'est pour sa part entendu avec les Red Wings de Detroit tout comme d'ailleurs le joueur par excellence de la saison 2007-2008, Francis Paré.

Pendant ce temps, le Canadien semble regarder passer la parade. Déjà que le CH a manqué le bateau avec le gardien Nicola Riopel en début de saison. Le portier de 19 ans était invité au camp, mais on a préféré offrir un contrat à Robert Mayer des Seadogs plutôt qu'à celui qui est devenu le joueur par excellence de la dernière saison dans le circuit Courteau. Pas certain qu'on prendrait la même décision aujourd'hui!

Il est de notoriété publique que le prochain joueur autonome de 20 ans de la LHJMQ qui s'entendra avec une équipe professionnelle est assurément le joueur de centre Dany Massé, des Voltigeurs de Drummondville.

Massé a terminé la dernière campagne avec 44 buts et 66 mentions d'aide pour 110 points. En séries, le fidèle comparse de Yannick Riendeau est loin d'avoir ralenti avec 25 points à ses huit premiers matchs.

Massé excelle dans les deux sens de la patinoire, il est loin d'être vilain sur les mises en jeu et il possède une belle vision. Massé mérite une chance avec une équipe professionnelle et on sait déjà que les Sharks de San Jose et les Oilers d'Edmonton discutent avec son agent Allain Roy.

Du côté du Canadien, on se montre discret, mais le directeur du recrutement du Canadien Trevor Timmins était à Verdun mercredi soir pour assister au quatrième match de la série Voltigeurs/Junior. Il a posé des questions sur Massé au terme de la rencontre.

Votre humble serviteur a lui-même mis en garde Timmins lundi soir dernier au Centre Bell que s'il était intéressé aux services de Massé, il n'y avait plus de temps à perdre. Il faut comprendre le clan « Massé » qui, comme Yannick Riendeau, ne veut pas risquer la chance d'attendre la fin des présentes séries au risque de subir une blessure.

Le Canadien a été critiqué au cours des dernières semaines pour avoir passer outre les Riendeau et compagnie. On a posé avec raison la question suivante : « Pourquoi si ces joueurs sont assez bons pour les autres équipes, ils ne le sont pas pour le Canadien? » On ne peut revenir dans le passé, mais il est peut être temps pour le Canadien de donner la chance à un excellent joueur de la LHJMQ.

Si ce n'est pas pour jouer au Centre Bell un jour, Massé pourra au moins donner un bon coup demain aux Bulldogs de Hamilton dès la saison prochaine et qui sait ce que l'avenir pourrait lui réserver. Chose certaine, le Canadien doit y voir avant qu'un autre espoir québécois lui file entre les doigts.