vendredi, 1 févr. 2013. 18:08

Il est facile d’affirmer que P.K. Subban devrait être de la formation du Canadien cette fin de semaine. Par contre, je laisse le soin à Michel Therrien et à son groupe d’entraîneurs de juger si Subban est en mesure d’être de l’alignement.

Therrien et ses adjoints sont des hommes d’expérience. Ce n’est pas seulement une question de savoir s’il a assimilé le système de jeu. Le jeune défenseur doit aussi être en forme pour disputer un match («game shape»). Pour moi, c’est primordial.

Par contre, je crois que les chances de le voir ce week-end sont bonnes.

Je pense que le lent début de saison de David Desharnais et d’Erik Cole est passager. Desharnais a récolté des points partout où il est passé et Cole a connu une bonne saison l’an dernier.

Il n’y a que six parties de jouer. Il y a beaucoup plus de points positifs que de négatifs chez le Tricolore. Nous n’avons qu’à regarder la prestation du trio de Tomas Plekanec, de la performance des deux jeunes et d’Andrei Markov et de Raphael Diaz qui forment une combinaison productive sur le jeu de puissance.

Il est certain que le premier trio ne produit pas autant que la saison dernière, mais il faut arrêter de chercher des poux et leur laisser du temps pour se replacer. Le retour de Max Pacioretty sera également le bienvenu pour cette unité lorsqu'il sera en santé.

Pour n’importe quel duo ou trio qui connaît des difficultés, il y a des corrections à apporter. L’important est de rester positif. Tout joueur peut connaître des léthargies. C’est ça le hockey! Tu ne peux pas avoir tout le monde à plein régime tout le temps.

Par exemple, actuellement, le Canadien est en feu sur l’avantage numérique. Par contre, il en arrache à forces égales. Dans 10 rencontres, ce sera peut-être le contraire. En fin de compte, ce qui est important, c’est de remporter des parties!

Changement de routine

Le Canadien disputera ses deux matchs de la fin de semaine du Super Bowl en après-midi. Certains joueurs n’aiment pas jouer tôt parce que cela les sort de leur routine.

Pour ma part, j’aimais disputer des parties durant la journée. Je me levais et je prenais un bon déjeuner. Je me rendais à l’aréna vers 11h. Tu n’as pas à attendre et à penser à la partie durant toute la journée. Si c’était de moi, toutes les rencontres seraient en après-midi!

Une saison écourtée, ça passe vite! Nous avons déjà complété un huitième de la campagne. L’équipe qui me surprend le plus jusqu’ici est les Sharks de San Jose. Patrick Marleau et Joe Thornton connaissent des débuts incroyables.

Au contraire, les Capitals de Washington me déçoivent beaucoup. J’ai de la difficulté à voir quelle identité cette équipe veut se donner. Il joue un style décousu. Les Caps sont censés être une formation offensive, mais on ne le voit pas vraiment.

Les deux dernières équipes où j’ai été entraîneur adjoint, les Devils et le Wild, performent bien.

Dans le cas du Minnesota, ça ne me surprend pas en raison de l’arrivée de Ryan Suter et de Zach Parise.

Du côté du New Jersey, je suis un peu étonné puisque je croyais que la perte de Parise allait affecter les finalistes de la Coupe Stanley. Les Devils gardent la même formule année après année. Les joueurs respectent le système de jeu. Ils sont excellents défensivement et c’est ce qui fait leur force.

Propros recueillis par Christian L-Dufresne