RDS.ca,
jeudi, 20 nov. 2008. 23:40

Par Maxime Morin - Un but d'Alex Tanguay lors de la quatrième ronde des tirs de barrage a permis aux Canadiens de repartir d'Ottawa avec deux points. Montréal tirait pourtant de l'arrière à deux reprises, mais a su remonter la pente pour l'emporter 3 à 2 jeudi soir à la Place Banque Scotia.

C'est la deuxième fois en moins d'une semaine que le Canadien a besoin des tirs de barrage pour remporter un match à l'étranger. Dimanche dernier, à St. Louis, Alex Kovalev avait donné la victoire aux siens.

Rien ne va plus à Ottawa alors que l'équipe porte à six sa série de défaites. C'est également le deuxième match de suite que les Sénateurs perdent en tirs de barrage après un revers à New York lundi.

À son cinquième départ de suite devant la cage des Sénateurs, Alex Auld a fait face à 21 lancers.

Suspense en tirs de barrage

Tanguay a déjoué Auld d'un tir du revers pour confirmer la victoire du CH, une feinte que son coéquipier Andrei Markov avait également utilisée en deuxième ronde.

« J'ai déjà vu Martin Saint-Louis faire une feinte semblable. Je laisse croire au gardien que je vais tirer du revers, mais j'ai l'option de ramener la rondelle de mon côté fort, a expliqué Tanguay. J'ai souvent pratiqué la feinte avec Peter Budaj quand je jouais avec l'Avalanche. »

Alex Kovalev et Saku Koivu, qui ont tenté leur chance avant Tanguay, n'ont pas réussi à marquer.

Pour les Sénateurs, seul Jason Spezza a eu raison de Carey Price. Le gardien a été solide sur les trois autres joueurs adverses, notamment lorsqu'il a sorti le gant devant Jarkko Ruutu.

« Je ne connaissais pas beaucoup Ruutu. Je l'ai vu tenter une feinte du côté droit contre Henrik Lundqvist, lundi. J'ai été surpris qu'il aille de l'autre côté ce soir. J'ai tenté un geste désespéré et ç'a fonctionné. »

Antoine Vermette a aussi été l'une des victimes de Price, lui qui s'était fait voler un but par ce même Price en deuxième période. Le gardien du Canadien a terminé la rencontre avec 23 arrêts.

Sueurs froides en prolongation

L'indiscipline a bien failli coûter le match aux Canadiens. Guillaume Latendresse a mis son équipe dans l'embarras en étant puni en fin de troisième période. Les Sénateurs ont joué à quatre contre trois pendant une minute et 45 secondes en prolongation.

Cependant, le Canadien s'est bien défendu et les hommes de Craig Hartsburg n'ont pu en profiter.

Markov marque au bon moment

Tirant de l'arrière 2 à 1 avec moins de cinq minutes à jouer à la troisième période, le Canadien a créé l'égalité par l'entremise de Markov. Le défenseur s'est inscrit du même coup sur la feuille de pointage pour la première fois en six matchs.

Plus tôt en troisième, un deuxième effort de Nick Foligno avait permis aux Sénateurs de prendre les devants 2 à 1.

Les Sens frappent tôt

La rencontre a bien mal commencé pour le Canadien, alors que Dany Heatley adonné les devants aux Sénateurs dès la cinquième minute de jeu.

Ce but a aussi mis un terme à la séquence de 126 minutes et 19 secondes sans marquer de la part des Sénateurs contre le Canadien.

Mais avant la fin de l'engagement initial, un but en avantage numérique de Saku Koivu a ramené les deux équipes à la case départ.

Il s'agissait d'un rare but sur le jeu de puissance pour le Canadien qui avait été limité seulement à un filet au cours des 26 dernières occasions à cinq contre quatre.

Des changements qui rapportent

Guy Carbonneau peut repartir d'Ottawa avec le sourire. En plus de mériter la 100e victoire de sa carrière, l'entraîneur a pu voir que son message a passé à l'endroit de Sergei Kostitsyn.

Le plus jeune des frères Kostitsyn a débuté le match au sein du quatrième trio avec Steve Bégin et Tom Kostopoulos. Il a fait preuve de beaucoup de détermination et de générosité en préparant les deux buts des siens.

Maxim Lapierre a regardé la partie du haut de la passerelle pour un troisième match consécutif. L'autre joueur laissé de côté par Carbonneau était Mathieu Dandenault.

Du côté des Sénateurs, Chris Neil et Mike Fisher manquaient à l'appel. Les deux joueurs sont toujours blessés.

Le prochain match du Canadien aura lieu samedi soir alors que les Bruins de Boston seront les visiteurs. Cet affrontement sera précédé par la cérémonie entourant le retrait du chandail de Patrick Roy dans les hauteurs du Centre Bell.