RDS.ca, D'après un reportage de Patrick Friolet jeudi, 20 févr. 2014. 11:10 (Dernière mise à jour: jeudi, 20 févr. 2014. 12:23)

Tout comme ses joueurs, l'entraîneur-chef du Canadien Michel Therrien est un spectateur attentif du tournoi de hockey à Sotchi. S'il ne veut pas remettre les décisions de Mike Babcock en doute, concernant P.K. Subban, l'entraîneur se réjouit grandement pour Carey Price.

Le duel de vendredi entre le Canada et les États-Unis, qui opposera Price et Max Pacioretty, était le sujet du jour à Brossard, jeudi.

« Je ne suis pas déchiré. Il n'y a pas de prédictions. Je suis un fan et j'espère que le Canada va gagner », a lancé Therrien

« Ce sera les États-Unis, Aucun doute là-dessus », tranche Brian Gionta, en bon Américain.

Le défenseur Francis Bouillon est pour sa part beaucoup moins catégorique.

« Ce sera un match serré. Il s'agit des deux meilleures formations. Je ne sais pas de quel côté ça va aller », analyse quant à lui le défenseur Francis Bouillon.

Si la production offensive du Canada inquiète plusieurs amateurs, c'est loin d'être le cas pour l'équipe américaine, qui a inscrit 20 buts en quatre matchs. Les Américains ont su trouver une chimie rapidement et semblent s'être bien adaptés au jeu sur une grande patinoire.

« Ce n'est pas facile sur une grande glace. La majorité des équipes te donne l'extérieur et c'est facile de rester là. Les Américains ont trouvé la recette pour attaquer vers l'intérieur. C'est ce qui fait qu'ils ont marqué autant de buts. », estime l’attaquant Daniel Brière.

Pendant ce temps, l'autre demi-finale entre la Suède et la Finlande soulève moins les passions chez nous, mais elle opposera deux grands rivaux. Après avoir perdu en finale contre la Suède en 2006, les Finlandais en ont surpris plusieurs en écartant les puissants Russes. Représentant de la Suède aux Jeux de Vancouver, Douglas Murray connaît bien de la grande rivalité entre les deux pays.

« Cette rivalité date de longtemps. En espérant que les bons gars l’emporteront. Il n’y a peut-être pas autant de grands noms au sein de l’équipe finlandaise que dans les autres, mais ils sont impressionnants », concède-t-il.

Par ailleurs, le défenseur Davis Drewiske, qui s'approche d'un retour au jeu, est en deuil de sa mère. Il est retourné chez lui, à Hudson au Wisconsin. Mentionnons également que Bandon Prust s'est absenté en raison d'une blessure au haut du corps. Son état sera réévalué sur une base quotidienne. 

Prust blessé

Brandon Prust n’a pas participé à l’entraînement quotidien du Canadien en raison d’une blessure au haut du corps. Prust avait d’ailleurs quitté l’entraînement de la veille avant sa fin.

Davis Drewiske brillait également par son absence, lui qui est en deuil de sa mère. Le défenseur a rejoint les membres de sa famille à Hudson au Wisconsin.

Quant à Michaël Bournival, victime d'une commotion cérébrale le 6 février dernier, on se contente de suivre le protocole de remise en forme. Aujourd'hui, il s'est entraîné en gymnase.

Par ailleurs, Tomas Plekanec, Alexei Emelin, Andrei Markov et Peter Budaj seront tous de retour au pays jeudi soir après avoir vu leur équipe nationale respective être éliminée lors du tournoi de hockey olympique à Sotchi. Ils profiteront d'un congé ce week-end avant de se rapporter au club lundi.