RDS.ca, Éric Leblanc vendredi, 8 févr. 2013. 20:02

Dans une soirée où rien ne fonctionnait pour eux et qui s’est conclue dans le tumulte, les joueurs du Canadien ont encaissé leur pire défaite de la saison (6-0) également contre le pire adversaire possible, les Maple Leafs de Toronto.

Les hommes de Michel Therrien, qui ont subi une troisième défaite d’affilée, ne sont jamais parvenus à effacer une période initiale laborieuse durant laquelle Toronto a pris les commandes 2 à 0 et le spectacle humiliant s’est poursuivi.

« Nous n’avons pas d’excuse pour cette défaite. On ne peut amorcer un match de si mauvaise façon. C’est simple, ce n’était pas nous qui jouait ce soir », a tranché Francis Bouillon.

«C’était une très mauvaise performance de notre équipe et ce fut visible dès le départ. On trouvera des solutions pour éviter que ça se reproduise. C’était tout simplement une mauvaise soirée pour nous», a déclaré l’entraîneur du club montréalais.

Dominé au niveau de l’intensité en première période, le Canadien a repris du poil de la bête en deuxième période avec 20 lancers, mais aucune tentative n’a aboutie. Le gardien James Reimer s’avère l’un des responsables ayant stoppé 37 lancers au cours du match. Il s’est signalé à quelques reprises dont devant Brian Gionta, Brendan Gallagher et Tomas Plekanec.

Les Leafs n’en demandaient pas tant et ils ont fait preuve d’opportunisme en ajoutant deux buts des bâtons de James van Riemsdyk et Phil Kessel. Korbinian Holzer et Dion Phaneuf ont complété le pointage au troisième tiers. Leo Komarov, son premier dans la LNH, et Tyler Bozak ont fait bouger les cordages en première.

La grande rivalité a été ressentie à partir du deuxième engagement avec plusieurs épisodes physiques. Le tout a culminé vers des incidents déplorables alors que Mikhail Grabovksi aurait mordu Max Pacioretty et Colton Orr a asséné un coup de genou salaud à l’endroit de Tomas Plekanec.

«J’ai vu qu’il a mordu Max et je suis certain que la LNH regardera cet incident avec attention», a insisté Therrien tout en émettant le même souhait pour le geste de Orr.

Rene Bourque et Josh Gorges sont venus à la défense de Plekanec et Gorges a été contraint de se battre avec Frazer McLaren.

« Un joueur comme lui devrait respecter notre sport et regardez à qui il s’en est pris, cela en dit beaucoup sur lui», a déclaré Gionta à propos de Orr.

Brandon Prust, qui ne manque guère de cran cette saison, a amorcé la troisième période en jetant les gants contre le poids lourd Mark Fraser. Même le petit Gallagher en avait assez de cette mauvaise performance et il a affronté Michael Kostka dans un combat. Une mêlée impliquant six joueurs a aussi éclaté en troisième.

La troupe de Randy Carlyle a donc prouvé que les patinoires extérieures sont accueillantes pour elle avec un sixième triomphe en sept tentatives. De son côté, le CH a encaissé une troisième défaite en huit parties dans son amphithéâtre.

Sans surprise, Ryan White a été laissé de côté pour cette partie après son indiscipline à Buffalo tandis que Travis Moen a repris sa place dans la formation.

Les Leafs ont donc obtenu la victoire lors de cinq de leurs six dernières visites au Centre Bell et le Canadien a raté l’occasion de venger son revers de 2-1 encaissé lors du premier match du calendrier contre Toronto à Montréal.

Le Canadien essaiera de retrouver son aplomb en Floride où il affrontera le Lightning mardi et les Panthers jeudi.

Une première période pénible

Pourtant confronté à l’un de ses pires ennemis, le Canadien a vécu une première période à oublier alors que les joueurs ont commis une multitude de revirements.

Les partisans du Canadien n’avaient pas encore terminé de scander leurs insultes d’introduction aux visiteurs que les Maple Leafs inscrivaient le premier but. Dès la 59e seconde, Komarov a enfilé son premier en carrière dans la LNH grâce à une superbe pièce de jeu de Nikolai Kulemin qui a battu Andrei Markov de vitesse.

Les malheurs du Canadien n’ont pas cessé puisque Tyler Bozak a enchaîné avec le deuxième filet des visiteurs quand il a récupéré une déviation de van Riemsdyk devant Price pour enfiler l’aiguille.

Loin de paniquer, Therrien a voulu renverser la tendance en modifiant quelque peu ses trios et le tiers final de la période a été moins pénible.

L’effort du Canadien a été plus convaincant au retour de l’entracte, mais Gionta, Gallagher, Plekanec, Cole, Max Pacioretty et Raphael Diaz ont tous raté de finition.

C’est alors que Kessel a fait sentir sa présence en se moquant d’Emelin et van Riemsdyk a complété sa manœuvre.

Kessel est revenu à la charge en supériorité numérique en trompant la vigilance de Price qui avait la vue voilée par van Riemsdyk.

Entre les deux combats du dernier tiers, Holzer a compté le cinquième but quand il a récupéré un retour de lancer de Colton Orr. Phaneuf a réussi le dernier d’un puissant tir en avantage numérique.

LA FICHE COMPARATIVE DU CANADIEN DE MONTRÉAL (APRÈS 11 RENCONTRES)

Voici le dossier comparatif du Canadien de Montréal avec celui de la saison dernière après 11 rencontres.

SAISONS PJ V D P/F BP BC PTS LP LC AVA DÉS
Comparatif après 11 matchs
2011-2012 11 4 5 1-1 29 30 10 361 293 13,33% 82,98%
2012-2013 11 6 4 0-1 31 30 13 321 313 22,03% 81,03%

(PJ : parties jouées ; V : victoires ; D : défaites ; P/F : prolongation-fusillade ; BP : buts pour ; BC : buts contre ; LP : lancers pour ; LC : lancers contre ; AVA : avantage numérique ; DÉS : désavantage numérique.)

 

Dans la Zone Vidéo

En son et images : Canadiens-Maple Leafs
En son et images : Canadiens-Maple Leafs
« C'est une très mauvaise performance »
« C'est une très mauvaise performance »