dimanche, 13 janv. 2013. 09:54

En demandant à Scott Gomez de demeurer loin de l'équipe, la nouvelle administration du Canadien, Marc Bergevin et Michel Therrien, démontre qu'elle ne compte pas s'empêtrer dans les vieilles habitudes qui ont coulé l'équipe au cours des dernières années.

C'est le signal que le Canadien n'entend pas garder des vétérans malheureux qui arrivent en fin de carrière. Il faut avouer que les deux dernières saisons de Gomez ont été désolantes. Je pense que c'était la décision à prendre d'autant plus que P.K. Subban est absent à l'ouverture et qu'Erik Cole annonce qu'il songe sérieusement à la retraite à la fin de la saison. Les affaires Subban et Cole ne sont pas de bonnes nouvelles pour le nouvel entraîneur à l'ouverture d'un camp.

Le Canadien veut racheter le contrat de Gomez, mais l'équipe veut surtout éviter qu'il se blesse, ce qui pourrait compromettre le rachat éventuel. Ça ressemble à la situation dans laquelle se trouvent les Rangers de New York avec Wade Redden.

Le départ de Gomez évite aussi qu'il devienne une distraction. S'il avait fallu qu'il soit encore là et que l'équipe connaisse un mauvais départ, les amateurs, déjà furieux, auraient pu s'en prendre à lui. La direction a préféré régler le problème tout de suite, car on sait que Gomez ne faisait plus partie de l'avenir de cette formation. Puis, le Canadien veut peut-être profiter de ce départ pour ouvrir la porte à une jeune comme Alex Galchenyuk. J'imagine également qu'on veut que l'ambiance soit bonne autour de l'équipe, mais j'ai des doutes avec l'absence de Subban et l'attitude de Cole.

Le Canadien a besoin que tout son monde soit présent et dans un bon état d'esprit parce que l'équipe n'a pas beaucoup de profondeur. On voit que les jeunes qui sont à Hamilton ne sont pas prêts à faire le grand saut dans la LNH. Bergevin se devra d'être très alerte dans les gestes qu'il va poser et le geste qui a été posé dimanche, est un pas dans la bonne direction.

Bergevin a hérité d'une équipe qui n'est pas encore la sienne. Il n'est pas responsable de ce qu'on fait ses prédécesseurs Bob Gainey et Pierre Gauthier. Bergevin savait ce que Gomez avait apporté à l'équipe l'an dernier et il a discuté de la situation avec ses partenaires avant de passer à l'action. Il savait qu'il devait bouger rapidement, car la saison arrive très vite et un mauvais départ dans une campagne de 48 matchs risque d'être catastrophique. Il faut donc que tout baigne dans l'huile, et ce, dès le départ.

J'ai été assommé par les propos de Cole au sujet d'une éventuelle retraite. Il arrive parfois que des gars fassent des menaces, mais qu'ils ne les mettent pas à exécution. Je pense qu'il aurait pu garder ses réflexions personnelles pour lui et continuer à jouer simplement. Je pense que tout le monde va l'épier et généralement, un gars qui sait qu'il ne reviendra pas la saison suivante ne se défoncera pas nécessairement sur la patinoire. Je sais que Cole est un être particulier, mais j'ignore pourquoi il a fait cette déclaration.

Tout joue contre Michel Therrien

Le nouvel entraîneur du Canadien ne se retrouve vraiment pas dans une situation favorable pour entreprendre son nouveau défi. D'abord, il revient dans la LNH après quelques années, mais il doit aussi relancer une équipe avec une petite semaine de préparation dans une saison écourtée. En plus, il hérite d'un club qui a pris le dernier rang dans l'Est et qui n'a pas effectué de grands changements avant le lock-out. En matière d'acquisition, la meilleure nouvelle est le retour d'Andrei Markov, qui sera en poste dès le début de la saison.

Michel connaît quand même assez bien cette équipe parce qu'il l'a analysé à RDS l'an dernier. Maintenant, il va apprendre à connaître les individus sur une base personnelle. Michel devra trouver le moyen de relancer la carrière de Rene Bourque et de découvrir jusqu'à quel point Markov peut être utile. Je crois que Michel sait que Subban est le meilleur défenseur du club, mais il est absent actuellement et il y a Cole qui ne semble pas dans le meilleur état d'esprit qui soit et on se demande qu'elle attitude il affichera. Le moins que l'on puisse dire, Michel n'est pas dans une situation confortable.

Therrien sait aussi que l'organisation n'a pas de profondeur à Hamilton où les jeunes ne sont pas prêts. Il doit espérer que le Canadien s'entende rapidement avec Subban. Don Meehan sait que son client est meilleur que Tomas Kaberle et Josh Gorges, qui sont nettement mieux payés. Meehan, un agent des plus respectés de sa profession, les compare à ces deux arrières et il réclame donc que Subban obtienne un traitement similaire. Meehan voit bien qu'on surévalue les joueurs à Montréal surtout en regardant Gorges, qui a signé un contrat de 24 millions. C'est beaucoup pour lui.

*propos recueillis par Robert Latendresse