mercredi, 16 sept. 2009. 15:17

BROSSARD - David Desharnais est plus détendu à sa troisième participation au camp d'entraînement du Canadien. Sa carrière a suivi une belle courbe de progression à ses deux premières saisons dans les rangs professionnels, et le jeune joueur de centre veut cogner à la porte de la LNH cette saison.

"Je veux poursuivre dans la même voie. On en veut toujours davantage. La compétition est encore forte cette année. Il y a beaucoup de joueurs de centre de qualité. C'est à moi d'essayer de me démarquer des autres. J'ai toujours réussi à le faire par le passé."

Desharnais a brûlé la Ligue de la Côte Est en 2007-08, en obtenant 106 points, et il a connu des débuts prometteurs dans la Ligue américaine, la saison dernière, avec une récolte de 58 points - incluant 24 buts - en 77 matchs. Cette saison, il nourrit l'ambition de s'établir comme une police d'assurance fiable, advenant que le grand club voit des éléments tomber au combat en cours de saison.

"Je veux qu'on pense à moi si on doit rappeler des joueurs en cas de blessures, a-t-il affirmé. Il va falloir que ça aille bien à Hamilton. Si ça va mal, ce sera dur de forcer la main des dirigeants. Si ça va bien, je vais faire partie des choix. Et si ça va très bien, j'aurai de meilleures chances que ce soit moi qu'on rappelle."

Chez les Bulldogs de Hamilton, Desharnais, qui a célébré lundi son 23e anniversaire de naissance, devra faire la lutte au Suédois Mikael Johansson, en plus de Ben Maxwell, 21 ans. Johansson, 24 ans, a été engagé cet été.

"Je regarde aller Mikael, c'est un excellent joueur", a commenté Desharnais, qui en est à sa dernière année de contrat.

Desharnais a l'occasion de faire meilleure impression que Johansson dès jeudi, à l'occasion du premier match préparatoire du CH. Après avoir pris part à trois matchs hors-concours l'an dernier, il aura moins de papillons au ventre quand il sautera sur la glace du Centre Bell.

"J'avais acquis une bonne expérience l'an dernier. Je sais davantage à quoi m'attendre et je me suis amélioré. J'ai hâte de me mesurer de nouveau à des joueurs du calibre de la Ligue nationale", a-t-il mentionné.

Le patineur natif de Laurier-Station, sur la rive-sud de Québec, va former un trio en compagnie du Montréalais Mathieu Darche et de Ryan White.

"Il est un bon joueur ce Desharnais, a argué le vétéran Darche, âgé de 32 ans. Il m'impressionne depuis le début du camp. Il possède un bon sens du jeu et il est un fin passeur. Il a récolté 58 points à sa première saison dans la Ligue américaine, ce n'est pas rien. Je ne le connaissais pas, mais quelques gars m'avaient dit beaucoup de bien de lui. Ce qui joue malheureusement contre lui, c'est sa petite taille."

Desharnais, qui doit effectivement combattre les préjugés à son endroit, ne manque pas de sources d'inspiration cette année dans le camp du Tricolore, en côtoyant les Scott Gomez, Brian Gionta et Mike Cammalleri, trois talentueux attaquants de petite taille comme lui.