mardi, 1 avr. 2008. 18:00

Le gardien des Sénateurs d'Ottawa, Ray Emery, en est à ses derniers milles avec les Sénateurs. Même son ami personnel et entraîneur des gardiens, Eli Wilson, a décidé de lui tourner le dos. Wilson avait d'ailleurs passé toutes les séries, il y a un an, à Ottawa pour travailler avec Emery sur la glace avant que les Sénateurs décident d'en faire officiellement l'entraîneur des gardiens de l'équipe. Une demande de Ray Emery lui-même, d'ailleurs.

Mais voilà selon ce que RDS.ca a appris, Wilson ne travaille que 10 pour cent du temps avec Emery et le reste avec le gardien Martin Gerber, qui est maintenant le gardien numéro un de l'équipe.

D'ailleurs, il serait très surprenant que Emery soit de retour avec la formation d'Ottawa la saison prochaine. Deux possibilités s'offrent à l'équipe. La première, racheter les deux dernières années de son contrat ou encore l'envoyer dans la Ligue américaine. Il est aussi possible que les Sénateurs réussissent à l'échanger, mais ce serait très surprenant parce que sa réputation est plus que mauvaise dans la LNH présentement. Personne ne veut vivre les problèmes des Sénateurs présentement.

Soyons francs, Ray Emery est une patate chaude pour les Sénateurs. Il est arrivé en retard à plusieurs entraînements au début de la saison et la décision de l'entraîneur John Paddock de passer l'éponge lui a finalement coûté son poste. C'est simple, Paddock a perdu le respect des autres joueurs par la suite et son règne comme entraîneur-chef à Ottawa fût de très courte durée.

Évidement, les Sénateurs ont tenté à plusieurs reprises d'échanger Ray Emery au cours de la saison, dont aux Blackhawks de Chicago à la date limite des transactions. D'ailleurs, les Hawks étaient prêts à l'accepter, mais ont dit non à la dernière minute après avoir demandé à quatre personnes différentes ce qu'ils pensaient du gardien des Sénateurs. Une sage décision.

Mais on a beau jeté le blâme sur lui pour tous les problèmes des Sénateurs, la direction de l'équipe est aussi responsable dans ce dossier. Elle aurait dû intervenir dès l'été dernier alors qu'Emery a été accusé de menace de mort sur un automobiliste retraité, Jean Therrien d'Ottawa. Ce dernier avait eu le « malheur » de couper Emery sur l'autoroute 417. Par la suite, même ses nombreuses frasques sur la glace n'ont pas été punies. Emery est un bon gardien, mais qui doit changer son attitude. Sinon, sa carrière sera de courte durée dans la LNH.

Pascal Leclaire au Championnat du monde de hockey

Le gardien de but Pascal Leclaire n'a pas été invité au match des étoiles à Atlanta cette saison, mais souhaitons que l'équipe canadienne de hockey va réparer cette erreur en l'invitant au Championnat du monde de hockey qui aura lieu à Halifax et Québec en juin.

Leclaire est un candidat sérieux au poste de numéro un lui qui a amassé 24 victoires et subi 15 défaites. Sa moyenne de buts accordés est superbe à 2,22 et il a obtenu neuf jeux blancs jusqu'à présent cette saison. Les Blue Jackets ne sont plus dans le coup présentement, mais Leclaire mérite que sa saison se poursuive.