RDS.ca,
jeudi, 22 sept. 2011. 19:52

BROSSARD, Qc - Treize ans après avoir été réunis sous un même toit, Scott Gomez et Brendan Gallagher pourraient être jumelés au sein d'un même trio au cours du week-end.

À l'écart du jeu jusqu'ici, Gomez s'est dit assez en forme pour jouer, jeudi. Et il disputera effectivement son premier match préparatoire du camp, en fin de semaine, puisque Jacques Martin a fait savoir que son vétéran attaquant enfilerait l'uniforme vendredi à Ottawa ou samedi contre les Sénateurs au Centre Bell.

« Je me sens bien », a indiqué Gomez après s'être entraîné au sein d'une unité complétée par Gallagher et Max Pacioretty durant la première heure d'une séance d'entraînement qui en a duré près de deux. Par la suite, Pacioretty et lui ont retrouvé Brian Gionta en vue d'exercices à cinq contre quatre.

« Comme un peu tout le monde au camp, j'en ai un peu assez de seulement m'entraîner. Je suis à 100 pour cent sinon, je ne serais pas sur la glace. On verra quelle sera la formation, en espérant que j'en ferai partie », a ajouté Gomez, qui n'a pas hésité à ajouter son grain de sel au concert d'éloges dont Gallagher fait l'objet depuis le début du camp.

« Il est comme un jeune Brian Gionta, mais avec de bonnes jambes », a lancé Gomez assez fort pour que son voisin de vestiaire, Gionta, l'entende.

« Il a raison, il y a des jours où j'aimerais bien redevenir jeune », a concédé en souriant le capitaine du Tricolore.

En poursuivant sur Gallagher, Gomez a évoqué sa saison 1997-98 avec les Americans de Tri-City, au cours de laquelle il éprouvait à ce point des problèmes à l'épaule que les dirigeants du club de la Ligue junior de l'Ouest l'ont envoyé consulter des spécialistes au Centre hospitalier de l'Université de l'Alberta.

Gomez avait alors séjourné quelques jours chez un entraîneur de conditionnement physique, Ian Gallagher... le père de Brendan. Ce dernier avait six ans à l'époque.

« L'an dernier au camp d'entraînement, (Brendan) m'a rappelé cet épisode où j'avais passé quelques jours chez lui à Edmonton, a raconté Gomez. C'est drôle comment les choses tournent... Maintenant nous sommes des compagnons de trio, alors c'est 'cool'. »

Gomez n'en sera qu'à un premier match préparatoire ce week-end, mais reste qu'il a l'intention de faire amende honorable cette saison. Pour ce faire, il s'est accordé une pause plus courte, cet été, avant de recommencer à s'entraîner hors-glace. Il en a toutefois fait peu de cas, jeudi.

« Ce n'est pas comme si je viens de découvrir l'existence des haltères et que j'ai décidé de m'y essayer, a-t-il lancé. J'ai changé des choses ici et là, mais à la base, l'entraînement reste un travail à l'année longue pour un joueur de la LNH. Tu ne peux plus arriver au camp en méforme. C'était peut-être comme ça à mes débuts, mais plus maintenant.

« Je passe habituellement l'été en Alaska et j'ai changé ça, a par ailleurs expliqué le vétéran de 31 ans. Plus que jamais j'ai fait le vide mentalement, je me suis recentré et maintenant, je suis prêt à y aller et à recommencer à m'amuser. »

C'est David Desharnais qui a remplacé Gomez au centre de Pacioretty et Gionta, mercredi face aux Sabres de Buffalo. L'attaquant de Laurier-Station pourrait toutefois devoir rater la série de quatre rencontres en quatre soirs que s'apprête à disputer le Canadien.

Martin a indiqué que Desharnais a subi une blessure au bas du corps, et il n'a pas précisé l'échéancier prévu pour son retour au jeu.

Desharnais risque donc de rater les deux matchs contre les Sénateurs, voire les deux autres qui suivront contre les Bruins de Boston, dimanche à Halifax puis lundi au Centre Bell.

La chance aux autres

Martin a indiqué qu'il donnerait encore l'occasion à plusieurs espoirs du Tricolore de jouer en fin de semaine. L'entraîneur du CH a affirmé que le jeune défenseur Nathan Beaulieu disputera sans doute d'autres matchs, tandis que les attaquants Aaron Palushaj et Andreas Engqvist obtiendront une occasion de se démarquer en s'alignant au sein de trios complétés par des vétérans de la LNH.

« (Engqvist) est un joueur qui travaille bien sans la rondelle, un bon joueur pour écouler les punitions et (mercredi), il s'est démarqué au chapitre des mises en jeu, a dit Martin du Suédois de 23 ans. Il amène donc certains éléments. Le niveau de compétition s'élève toujours au fur et à mesure qu'avance le camp, et il s'agira de voir comment il réagit à ça. »

« On sait que c'est un bon marqueur, a par ailleurs dit l'entraîneur de Palushaj, 22 ans. Est-il prêt à se tailler un poste dès maintenant? On va voir. »

Martin a aussi inclus Michael Blunden dans le groupe de jeunes vétérans de la Ligue américaine qui rivalisent pour l'obtention d'un poste chez le Canadien.

« Ils verront beaucoup d'action pour qu'on puisse voir où ils en sont », a souligné le vétéran pilote.

Les blessés

Lars Eller et Louis Leblanc se sont encore entraînés sans contact, jeudi, tandis qu'Andrei Markov a patiné en solo après avoir eu droit à un congé la veille.

Martin a indiqué que la rééducation d'Eller était plus avancée que celle de Leblanc. Il a dit espérer que l'attaquant danois puisse recommencer à s'entraîner avec contact dès la semaine prochaine.

Selon l'entraîneur, l'état de santé de Markov continue de progresser mais le défenseur russe continuera pour l'instant de s'entraîner à part.

Martin a par ailleurs indiqué que le cas de Hunter Bishop, qui s'est blessé au haut du corps pendant le match de mercredi, serait réévalué sur une base quotidienne, et que Brendon Nash avait été opéré mercredi à l'épaule. Celui-ci sera à l'écart du jeu pour une période indéterminée.

Trios à l'attaque

Gallagher-Gomez-Pacioretty
Andrei K-Enqvist-Cole
Blunden-Desimone-Trotter
Dumont-Avtsin-Darche

Paires de défenseurs

Fitzgerald-Yemelin
Gill-Diaz
Ellis-Tinordi
Subban-Henry