mercredi, 22 juil. 2009. 13:56

Marian Hossa est blessé à une épaule ce qui explique donc clairement pourquoi il n'était pas l'ombre de lui-même en séries. Mais la réalité, c'est que cette blessure n'était pas un secret pour personne puisque Hossa avait affirmé à ses proches qu'il n'était pas à 100 % depuis deux mois avant la fin de la finale.

Deux mois, c'est long! Mais comment expliquer que les Blackhawks aient décidé de lui offrir un contrat de 12 ans qui lui rapportera 62,8 millions de dollars sans lui imposer un examen médical complet.

C'est vrai, les joueurs de hockey sont très souvent blessés, mais plus souvent qu'autrement, les bobos se soignent rapidement durant la saison morte.

Dans le cas de Hossa, la situation est bien différente et voilà qu'il pourrait être opéré et ce qui pourrait le forcer à effectuer un retour au jeu seulement en décembre. Cette situation est tout simplement inconcevable pour une organisation qui vient de dépenser une fortune sans savoir si le joueur en question était en santé. Avec l'offre qui était sur la table, les Hawks auraient dû immédiatement exiger un rapport médical. Une erreur qui pourrait bien coûter cher non seulement hors-glace, mais aussi sur la patinoire.

Et pendant ce temps, les partisans des Hawks souhaitaient revoir Martin Havlat (joueur par excellence à Chicago la saison dernière), mais voilà qu'il fait partie de l'ennemi, soit le Wild du Minnesota.

Déjà, on entend des murmures à l'effet que Dale Tallon a perdu son poste de directeur général pour cette raison. Il n'en est rien selon nos sources. Tallon a perdu son emploi parce que le président de l'équipe, John McDonough a décidé il y a bien longtemps qu'il voulait d'autres gens pour diriger son équipe. Denis Savard fut d'ailleurs une des premières victimes.

Dans le fond, c'est Mcdonough qui devrait répondre à la question suivante. Est-ce que l'entente avec Marian Hossa était conditionnelle à son état de santé ? Et si ce n'est pas le cas. Pourquoi ? Des questions très importantes pour les partisans des Hawks.

Justement, ce qui est triste, c'est que les attentes sont énormes à Chicago pour la prochaine saison alors que les partisans des Blackhawks veulent rien de moins qu'une coupe Stanley. Hossa aura donc bien des choses à prouver lui qui encore une fois déçoit ceux qui payent son salaire.