mercredi, 27 févr. 2008. 21:52

Avec moins d'un quart de la saison à écouler, l'Avalanche du Colorado serait écarté du portrait si les séries éliminatoires débutaient demain. Toutefois à Denver, on est confiant de pouvoir combler le fossé pour réussir à se hisser au classement et terminer le calendrier dans le groupe des huit premiers de l'association ouest.

Et si l'équipe se montre capable de relever ce défi loin d'être impossible, il ne faudrait pas négliger trop rapidement l'équipe du Colorado même si plusieurs estiment que la lutte se fera entre les Ducks, les Red Wings, les Stars et les Sharks.

Depuis une semaine, aucune équipe de la LNH ne s'est améliorée comme l'Avalanche. Le directeur-général, François Giguère, a réalisé un beau coup en rapatriant Peter Forsberg et Adam Foote, deux vétérans qui ont gagné la coupe ensemble en 2001 et 1996. L'équipe du Colorado a aussi réintégré deux joueurs de premier qui se trouvaient à l'infirmerie depuis longtemps, soit Ryan Smyth qui est revenu au jeu après une absence de six semaines (cheville fracturée) et Joe Sakic, qui vient tout juste de recommencer à jouer après avoir raté près de trois mois d'activité, indisposé par une hernie. Mais malgré ces retours en force, ce n'est pas cette raison qui incite Ian Laperrière à dire que l'Avalanche pourrait surprendre fortement en séries.

«Sans vraiment le dire, notre but était d'essayer de survivre en l'absence de Sakic et de Smyth et c'est ce qu'on a réussi mais ça aurait été impossible sans notre gardien. La tenue de José Théodore est la principale raison qui me dit qu'on va faire les séries. Ce gars-là nous donne une chance de gagner à chaque match. On revoit le Théo des beaux jours et on sait qu'on a un net avantage sur l'adversaire à chaque partie » explique le robuste attaquant qui a fait les manchettes la semaine dernière à la suite de sa mise en échec qui a durement ébranlé (et blessé) le défenseur Niklas Lidstrom.

Adjoint à Peter Budaj l'an passé, Théo a retrouvé son poste de numéro un cette année et sa fiche de 17-17-2 se veut quand même respectable, tout comme sa moyenne de buts alloués qui se situe à 2,50. Son pourcentage d'efficacité est de 907%. À 31 ans, il écoule la dernière année d'un contrat qui lui rapporte six millions de dollars cette saison. Après une campagne semblable, trouvera t-il du travail l'an prochain dans la LNH? Oui assurément mais pas à ce prix.


Forsberg en uniforme ce week-end?

Peter Forsberg a rejoint l'Avalanche en fin de soirée mardi soir après un trajet interminable. Parti de l'aéroport de Stockholm, il a été contraint de transiter par Londres et Montréal avant de finalement arriver à Vancouver où se trouve l'équipe. Cela ne l‘a pas empêché de passer plus d'une heure sur la glace ce matin lors de l'entraînement optionnel de l'Avalanche. Si tout va bien, il pourrait jouer dès samedi alors que les Kings seront les visiteurs à Denver.

L'entrée en scène du vétéran défenseur Adam Foote a été beaucoup plus rapide. Échangé mardi à 13h00, Foote a rejoint ses anciens coéquipiers alors que le match contre les Flames était déjà en cours à Calgary. Il a revêtu son uniforme en vitesse et il s'est pointé au banc alors qu'il restait trois minutes à écouler à la première période. « Il a failli nous faire gagner en prolongation » de raconter Laperrière tout en ajoutant qu'il a été surpris de voir son patron réussir à transiger avec un rival impliqué dans la course aux séries comme Columbus.