mercredi, 16 janv. 2013. 11:36

Dans une saison écourtée à 48 parties, il va sans dire qu'une équipe qui va connaître des séquences de défaites risque fort de ne pas participer aux séries. Mais au-delà de ce fait, il faudra que les clubs parviennent à créer une chimie, et ce, rapidement. Les équipes devront aussi espérer limiter les blessures, car avec 14 matchs en 27 jours au mois de février, comme ce sera le cas pour le Canadien, il faudra que les joueurs soient en forme. C'est essentiel.

Je ne pense pas que les transactions seront nombreuses cette saison, car le classement sera serré et que le seuil minimum pour participer aux séries situera autour de 57 points selon moi. Aucune équipe ne pourra se permettre de connaître une série de quatre parties sans amasser de point, car elle n'aura pas assez de matchs pour se reprendre.

Voici donc, une analyse des forces en présence dans l'Association de l'Ouest.

Les Canucks de Vancouver auront de la compétition dans l'Ouest puisque les Blues de St.Louis, dirigés par Ken Hitchcock, seront à surveiller. D'ailleurs, je pense que les Blues vont batailler pour le titre dans l'Ouest.

On a vu l'an dernier lors de l'arrivée de Hitchcock, une nouvelle attitude s'installer au sein de l'équipe. Cette formation sera dangereuse, elle qui mise sur le meilleur duo de gardiens en Jaroslav Hallak et Brian Elliot.

Solide devant les buts, St.Louis mise sur des joueurs importants dans les deux sens de la patinoire. D'abord l'acquisition de l'attaquant Vladimir Tarasenko devrait faire une très grosse différence alors que la défensive est dominée par un arrière qui peut exceller dans les deux facettes du jeu en Alex Pietrangelo.

Les Canucks vont chauffer les Blues, mais la perte de Ryan Kesler, blessé à une épaule, se fera sentir. Si les Canucks parvenaient à échanger Roberto Luongo pour un centre qui peut évoluer sur le deuxième trio, ils seraient redoutables. Ce centre est essentiel pour l'équipe qui a constaté qu'à elle seule, la présence des jumeaux Sedin n'était pas suffisante pour gagner la coupe Stanley.

Vancouver se doit d'obtenir ce dont il a besoin en retour de Luongo, mais ce n'est pas fait comme on peut le constater. Cory Schneider a fait ses classes selon moi et il est prêt à occuper le poste de gardien numéro un sur une base régulière.

Les Red Wings de Detroit seront combatifs encore une fois, mais la retraite du défenseur Nicklas Lidstrom fait mal. Il y a aussi la perte de Brad Stuart qui se fera sentir au niveau des buts accordés. On devrait donc voir des Red Wings coriaces, mais différents cette saison.

Je vous conseille d'avoir à l'oeil l'ailier droit Damien Brunner, un Suisse de 26 ans, qui a signé un contrat avec l'équipe. On a pu le voir à l'oeuvre lors de la plus récente coupe Spengler. En compagnie de Pavel Datsyuk et Henrik Zetterberg, il devrait avoir du succès.

Les Coyotes de Phoenix de l'an dernier, qui ont participé aux séries, étaient un feu de paille. Une équipe ne peut pas vivre sur l'émotion deux saisons consécutives et malgré le fait que l'équipe n'est pas mauvaise, je ne la vois pas en séries. Pour le bien de l'équipe, il est à espérer que Craig Jamieson devienne finalement le propriétaire.

Les Predators de Nashville seront à surveiller aussi. Cette équipe a le potentiel pour terminer dans le top 3 dans l'Ouest, même si la perte de Ryan Suter est énorme. Suter s'est joint au Wild Minnesota en compagnie de Zach Parise lors de signatures spectaculaires l'été dernier. Ces deux acquisitions ne seront toutefois pas suffisantes pour permettre au Wild d'atteindre les séries. L'équipe n'a pas assez de punch à l'attaque et est trop désorganisée. Je doute que Parise soit en mesure de faire toute la différence.

Les champions de la coupe Stanley, les Kings de Los Angeles, auront encore une bonne équipe, mais il serait hasardeux de les déclarer comme étant les favoris. L'an dernier, ils ont tardé à se mettre en marche et il a fallu un changement d'entraîneur. Si le calendrier avait été de 48 parties comme cette année, les Kings n'auraient pas participé aux séries.

À Dallas, les choses vont se rétablir et les Stars devraient réussir à se tailler une place pour les séries. Ils n'ont pas encore réussi à s'entendre avec Jamie Benn, mais ça devrait se faire sous peu. Le départ de Mike Ribeiro pour Washington va peut-être purifier l'air dans le vestiaire. Les Stars ont ajouté Ray Whitney et Derek Roy à leur formation sans oublier Jaromir Jagr. Avec une équipe en santé, ils devraient connaître une bonne saison. Cette équipe a toujours été compétitive et fière, elle fera tout pour éviter de ne pas participer aux séries deux saisons de suite.

À Calgary, même l'arrivée de Bob Hartley derrière le banc des Flames ne sera pas suffisante pour conduire l'équipe en séries et la raison est fort simple, il n'y a personne pour jouer avec Jarome Iginla. Vous avez beau avoir le meilleur entraîneur au monde, ça prend des joueurs pour gagner. L'équipe peut être compétitive, mais il faut de la viande autour de l'os. C'est beau de travailler fort dans les coins, mais il faut marquer des buts.

Les Flames ont essayé tellement de choses au fil des ans qu'ils semblent encore à la recherche de solution. On dirait que toutes les solutions tournent autour d'Iginla, qui sera joueur autonome à la fin de la saison.

Les Blackhawks de Chicago forment une bonne équipe, mais je suis inquiet devant le filet. Le gardien Corey Crawford a démontré des signes de faiblesse l'an dernier. En attaque, les Hawks seront toujours une menace. Marian Hossa et son punch offensif sont toujours là, mais il faut être bon dans plus d'une facette pour avoir du succès et la défensive est un point d'interrogation. Crawford aura beaucoup de poids sur les épaules, peut-être trop.

Les succès des Sharks de San Jose, encore une fois, reposent sur quelques joueurs, mais l'équipe est affectée par des blessures. Jason Demers, Justin Braun et Brent Burns sont blessés et ils pourraient rater le début de la saison, ce qui pourrait causer des maux de tête en partant. On ne peut pas tout demander à Dan Boyle. Sur papier, l'équipe est excellente, mais la qualité de leurs joueurs blessés fait mal et ça pourrait coûter une place en séries.

Les Oilers d'Edmonton forment une belle équipe qui frappera à la porte des séries. Ils misent sur un nouvel entraîneur, Ralph Krueger, qui vivra ses premiers pas comme entraîneur-chef dans la LNH. On parle beaucoup des jeunes joueurs des Oilers et avec raison, mais il y en a un qui attire mon attention et il s'agit du défenseur Justin Schultz, qui a marqué 18 buts et obtenu 30 passes en 34 parties avec les Barons d'Oklahoma City dans la LAH. J'ai hâte de le voir à l'oeuvre.

Les Ducks d'Anaheim ne rajeunissent pas et ils sont en perte de vitesse. Sheldon Souray et Bryan Allen ont été ajoutés à la formation pour stabiliser la ligne, mais je doute que ça fasse la différence.

Bonne saison,

*propos recueillis par Robert Latendresse