mardi, 5 août 2014. 22:00

ECJ 6 - République tchèque 2

MONTRÉAL - Même s’il ne s’agissait que du premier test d’un très long processus, c’était l’occasion d’observer la cuvée 2015 d’Équipe Canada Junior qui affrontait la République tchèque dans le cadre de son camp estival.

La formation canadienne a contrôlé la partie tenue au sympathique Aréna Ed Meagher pour filer vers un triomphe de 6 à 2 avec une domination de 41-18 au chapitre des lancers. Cependant, la République tchèque avait bien résisté jusque tardivement au second tiers avant que le Canada n’enfile son troisième but pour mener 3-1.

Dans ce triomphe des favoris de la foule, les buteurs canadiens ont été : Sam Reinhart, Anthony Duclair, Curtis Lazar, Nick Paul, Haydn Fleury et Frédérik Gauthier.

« Nous avons vu plusieurs choses positives et nous devons être contents de cette partie de façon générale. Nous avons bien patiné et nous avons précipité leurs décisions », a analysé l’entraîneur canadien.

« Plusieurs joueurs ont connu une bonne soirée. Je ne veux pas en nommer précisément, mais nous pouvons être satisfaits », a-t-il ajouté.

Cette partie très intense, particulièrement pour un retour à l'action, a été ponctuée d'une blessure subie par nul autre qu'Aaron Ekblad, le premier choix au dernier repêchage. Celui-ci a été ébranlé par une mise en échec avec six minutes à écouler au match et son cas sera évalué par les médecins, mais la prudence sera sûrement de mise.

Pour les quatre matchs qui seront disputés par le groupe de Benoit Groulx jusqu’à vendredi, le RDS.ca vous offrira cinq observations par rencontre avec les commentaires des joueurs et des entraîneurs.

Toutefois, débutons par l'avis de deux recruteurs d’expérience qui ont été sondés séparément sur la rencontre. Ils ont chacun apprécié le travail du gardien Zachary Fucale ainsi que des défenseurs Josh Morrissey et Ekblad.

Même s’il a écopé de deux punitions, Nick Ritchie a retenu l’attention de l’un des dépisteurs pour son implication physique.

Gauthier, qui a complété la marque, s’est aussi attiré des éloges en dépit d’une punition qui a coûté un but et les deux recruteurs ont apprécié voir la progression dans son patinage.

Dans l’ensemble, les deux férus de hockey ont adoré la mobilité et le gabarit imposant des défenseurs canadiens incluant Ekblad, Samuel Morin, Fleury et Darnell Nurse.

Les cinq observations du RDS.ca :
 

Un but de toute beauté de Duclair

La première mention revient à Duclair dont le but a été particulièrement spectaculaire grâce à une superbe feinte devant un défenseur et le joueur des Remparts a été l’un des plus convaincants en attaque.

« Je l’espère, je trouve que nous avons assez bien joué comme équipe dans ce match. C’est le genre de feinte sur laquelle tu peux mal paraître si ça ne fonctionne pas, mais j’ai réussi cette fois et j’ai tenté mon coup parce que j’étais seul avec le défenseur », a déclaré Duclair en vantant l’aide de ses compagnons de trio, Sam Reinhart et Nick Ritchie.

Ensuite, Fucale mérite une excellente note même s’il n’a pas été testé à de multiples occasions avant de céder son poste à Tristan Jarry. Il n’a rien cédé et il s’est illustré au moins sur trois lancers.

« Les gardiens ont été très bons depuis le début. (Tristan) Jarry a été très malchanceux sur le premier but et l’autre est survenu à cinq contre trois », a noté l’entraîneur avec justesse.

Plusieurs partisans ont épié Ekblad de près et il s’est rapidement repris après un départ légèrement cahoteux. Il utilise son physique avec aisance et il devrait briller dans peu de temps dans la LNH.

Nul doute, la brigade défensive sera la force de cette équipe et c’était déjà perceptible dans ce tout premier match. À ce sujet, Morrissey a probablement été le plus étincelant suivi de Fleury. Il faut aussi souligner le travail physique de Nurse et Morin qui n’ont pas ménagé leurs opposants.

Finalement, c’était agréable de constater que les joueurs ont adhéré dès la première prestation dans la philosophie des entraîneurs. Ils n’ont pas hésité à se sacrifier et à s’impliquer du début à la fin. Par contre, Groulx a mentionné que le niveau de discipline devra être plus contrôlé.

« Les deux équipes étaient combatives et la frustration se ressentait à certains moments. Mais pour avoir du succès dans un tel tournoi, ça prend de la discipline donc nous allons regarder cet aspect », a convenu l’entraîneur des Olympiques de Gatineau.

Le prochain match aura lieu dès mercredi à Sherbrooke alors que le Canada se mesurera à la Russie.

Si les yeux de la majorité des amateurs sportifs du Québec étaient tournés vers le Stade Uniprix pour l’entrée en scène d’Eugenie Bouchard à la Coupe Rogers, ceux de la planète hockey étaient présents dans le sympathique aréna de l’Université Concordia.

Le mot surréaliste ne serait pas exagéré pour décrire la scène puisque le modeste amphithéâtre était envahi par des dirigeants du hockey de la LNH incluant Martin Lapointe et Larry Carrière du Canadien de Montréal. Parmi les observateurs de premier plan, on pouvait aussi noter Craig MacTavish, Pierre Gauthier, Lucien DeBlois, Claude Carrier, Pierre Dorion, Jocelyn Thibault et Guillaume Latendresse.

Bien sûr, les équipes de la LNH venaient épier l’évolution de leurs différents joueurs repêchés sans oublier de jeter un coup d’œil attentif chez la formation tchèque qui regroupait pas moins de 18 joueurs admissibles à la sélection de 2015.