mercredi, 28 mai 2014. 01:09

MONTRÉAL - Victorieux à six de leurs sept précédents matchs, les Rangers de New York ont augmenté l’espoir du Canadien avec une prestation truffée d’erreurs, mardi soir, ce qui n’est guère caractéristique de leur part.

En déficit 4 à 1, l’entraîneur Alain Vigneault a même procédé au remplacement de son gardien Henrik Lundqvist par Cam Talbot pendant la période médiane.

« Je l’ai retiré parce que nous avions besoin de changer le rythme du match, ce qui a fonctionné pendant un certain temps, mais pas au résultat final », a expliqué Vigneault en précisant qu’il n’avait pas songé à le renvoyer dans la mêlée au dernier tiers avec un pointage de 5 à 4.

Dans le vestiaire des Rangers, les troupiers de Vigneault s’expliquaient mal le déroulement de cette rencontre assez particulière de leur part.
 

« On a commis beaucoup d’erreurs et on était chanceux que ce ne soit que 2-1 après la première période. On s’est battu pendant le deuxième engagement en commettant encore trop de bévues. Il faut corriger cela parce qu’on affronte une bonne équipe et on devait s’attendre à un départ en force de leur part, mais on a éprouvé des ennuis à ce sujet », a détaillé Martin St-Louis qui a été blanchi pour la première fois de la série.

De son côté, Rick Nash se creusait la tête pour identifier les causes de cette soirée décevante.

« Depuis le début des séries on suit un plan de match précis, mais ce ne fut pas le cas ce soir. C’est bizarre, mais j’arrive à peine à l’expliquer (les erreurs défensives). On doit se ressaisir au plus vite, apprendre de nos erreurs et mieux jouer », a confié celui qui est lourdement tombé sur Dustin Tokarski à la suite d’un contact avec Josh Gorges.

Brillant en début de série à Montréal, où il a souvent peiné en carrière, Lundqvist a cédé quatre fois sur 19 lancers ce qui pourrait inquiéter plusieurs personnes.

« En tant que groupe, on se doit de revenir avec une meilleure performance. Je sais qu’il y a beaucoup d’attention sur moi, mais je crois qu’on doit tous se relever », a affirmé le Suédois.

Devant gérer la suite de la confrontation, Vigneault n’utilisait pas un discours aussi drastique que ses joueurs et il ne pouvait pas mettre le doigt sur la raison principale de ce revers.

« Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on a assisté à un match étrange et nous sommes revenus deux fois de l’arrière... C’est le genre de match dont on ne peut pas expliquer le déroulement. Nous allons retourner à la maison et nous préparer en conséquence pour la prochaine partie », a déclaré l’entraîneur expérimenté.

Avant d’amorcer ce match, une panoplie de joueurs des Rangers avait rappelé que c’était important de ne pas redonner de la confiance à l’adversaire. Cependant, cette sortie moins réussie dans l’amphithéâtre pourrait contribuer à cette hausse de motivation.

« Ils ont fait ce qu’ils devaient pour gagner. Maintenant, on retourne à domicile et on voudra jouer une meilleure rencontre même si je ne veux pas enlever de crédit au Canadien », a répondu Vigneault sur cette question.

Cette partie ne comportait pas uniquement des éléments négatifs pour les Rangers qui ont effectué deux remontées, dont une très impressionnante. De plus, Derek Stepan a su enfiler l’aiguille à deux occasions alors qu’il était loin d’être au sommet de ses capacités en raison des impacts de sa fracture à la mâchoire.

« C’est positif de le voir jouer un aussi bon match dans de telles circonstances. Son trio a été très bon pendant toute la soirée et ce sera au reste de l’équipe d’en faire autant », a conclu Vigneault avec un message aucunement voilé.