Joshua Clipperton
mardi, 24 juin 2014. 16:55

LAS VEGAS - Comme beaucoup d'enfants, Patrice Bergeron a grandi en jouant à des jeux vidéo.

Il se retrouve maintenant sur la couverture d'un jeu.

Le centre des Bruins de Boston a battu le défenseur du Canadien P.K. Subban lors du tour final d'un scrutin en ligne afin d'être la tête d'affiche du jeu NHL 15, la prochaine mouture du jeu de hockey produit par EA Sports.

« J'ai de bons souvenirs du jeu et je n'aurais jamais pensé me retrouver sur la couverture un jour, a déclaré Bergeron. C'est vraiment spécial. »

Les résultats ont été annoncés mardi, lors du gala de remise de prix de la LNH. Les partisans avaient jusqu'au 1er juin pour voter sur les réseaux sociaux Instagram et Twitter en utilisant les mots-clics #NHL15Bergeron et #NHL15Subban.

« C'est un bel honneur, a dit Bergeron. Quand on regarde les anciens gagnants, c'est flatteur de faire partie de cette liste. »

Même s'il n'a pas de compte Twitter, Bergeron a remporté le concours en partie grâce aux efforts des Bruins, qui ont mobilisé les partisans de l'équipe.

« C'est un peu bizarre de ne pas avoir de compte Twitter et d'avoir gagné, mais j'ai eu beaucoup d'aide et c'est très apprécié, a mentionné Bergeron. Tout le processus, même si je n'avais pas gagné, je pense que c'est bon pour le hockey et la LNH. »

De son côté, Subban compte près de 420 000 abonnés Twitter et a reçu plusieurs appuis importants, dont celui de l'ancien champion UFC Georges St-Pierre, mais ce ne fut pas suffisant.

Bergeron, qui a joué à des jeux vidéo jusque dans les rangs juniors, a eu droit à un aperçu de NHL 15 et s'est dit surpris par les améliorations depuis l'époque où il affrontait ses amis et coéquipiers.

« Ça faisait longtemps que j'avais joué et j'ai été impressionné, a dit le hockeyeur de 28 ans. Je n'arrive pas à croire comment ç'a changé en 10 ans. C'est vraiment réaliste maintenant. »

Bergeron a grandi à L'Ancienne-Lorette, en banlieue de Québec, et il se souvient avoir joué avec les Nordiques lors des premières incarnations de la série.

« Je voulais toujours être Joe Sakic et j'essayais de marquer avec lui, a dit Bergeron en riant. Je pense que Sakic a dû connaître sa meilleure saison en carrière quand je le contrôlais dans le jeu. »

Malgré sa défaite lors du vote, Subban a quand même une raison de sourire quand il croise Bergeron puisque le Canadien a éliminé les Bruins en sept parties lors des demi-finales de l'Est le printemps dernier.

Bergeron, toujours calme et posé, est bien loin du style flamboyant de Subban, mais les deux hommes ont appris à se connaître, eux qui ont été coéquipiers au sein de la formation canadienne qui a remporté l'or aux Jeux olympiques de Sotchi, en février dernier.

« Je suis un joueur qui n'aime pas l'attention, mais je suis très reconnaissant de l'appui reçu des partisans et de tous ceux qui ont voté pour moi, a dit Bergeron. Ça représente beaucoup. Quand tu joues au hockey, tu veux accomplir des grandes choses pour toi-même, pour tes coéquipiers, mais aussi les partisans. C'est spécial de recevoir cette reconnaissance. »