mardi, 6 mai 2014. 23:59

Étant donné que les Bruins de Boston avaient dominé les deux premières parties de cette série, certains croyaient que le portrait serait semblable malgré le déplacement à Montréal.

Eh bien, le Canadien a, une fois de plus, trouvé une manière d’embêter son rival de Boston. D’ailleurs, l’entraîneur Claude Julien s’est précipité de procéder à son point de presse et il était probablement heureux d’avoir évité plusieurs journalistes montréalais.

En bout de ligne, les Bruins se retrouvent face à un déficit imprévu et ils devront solutionner l’énigme du Canadien à partir de jeudi pour éviter une situation trop délicate.

« On doit trouver un moyen que nos tirs atteignent le filet. On se doit d’être meilleur en couverture défensive également. On a perdu la trace de certains de leurs joueurs dans notre zone, ce qui leur a donné des buts faciles », a regretté le capitaine Zdeno Chara qui a dû retraiter au vestiaire pendant quelques minutes en première période.

Un autre meneur du clan, Patrice Bergeron, déplorait le mauvais départ de sa formation.

« On a perdu le rythme dès les premières minutes de jeu et ils ont marqué deux gros buts qui nous ont mis sur nos talons. On connaissait l’importance de connaître un bon début de match, mais on ne l’a pas eu », a déclaré celui qui a relancé son équipe avec une impressionnante déviation.

Le robuste Shawn Thornton a admis que le fait de disputer le match au Centre Bell avait compliqué les choses pour son groupe.

« Ils ont capitalisé sur leurs chances tôt dans le match et c’est un endroit très difficile pour effectuer une remontée surtout contre une excellente équipe », a-t-il avoué avant de critiquer le rendement de sa troupe.

« Il y a beaucoup de choses qu’on aurait pu faire mieux. Je ne veux pas en mentionner une en particulier, mais on va être meilleur jeudi », a-t-il assuré.

Malgré un retard de 0-3, les Bruins sont parvenus à chauffer le Canadien et ils croyaient en leurs chances de niveler le pointage une fois de plus.

« On croit en nos moyens même si on tire de l’arrière. Malheureusement, en première période, on a connu un relâchement et ça nous a coûté cher si bien qu’on se devait d’effectuer une autre remontée. On a retrouvé nos moyens à partir de la deuxième et de la troisième donc on doit bâtir à partir de là », a suggéré Jarome Iginla.

Le dernier mot est revenu à Bergeron qui veut à tout prix éviter une élimination contre le Canadien.

« Ç’a marché lors du dernier match de se réveiller en fin de troisième, mais on savait que ça ne fonctionnerait pas à chaque match… », a-t-il laissé tomber.

« On a généré quelques chances après nos buts, mais on doit être meilleur, point final. »