RDS.ca lundi, 17 janv. 2011. 19:15

Guillaume Latendresse a bien hâte de pouvoir de nouveau inscrire des buts dans la Ligue nationale.

L'attaquant de 23 ans a raté les 37 derniers matchs de son équipe en raison de cinq opérations qu'il a subies le 23 novembre dernier, un an jour pour jour après la transaction qui l'a fait passer du Canadien au Wild du Minnesota. Latendresse a été opéré aux deux aines, a subi l'ablation de deux hernies et a aussi eu une opération à une hanche.

« Je leur avais demandé de me mettre des abdominaux, mais ça n'a pas fonctionné, blague Latendresse. J'ai subi cinq opérations, mais ça fait partie du hockey. Je ne suis pas le premier à passer par là. »

Latendresse trouve la saison longue lui qui n'a pas revêtu l'uniforme du Wild depuis le 25 octobre. Si tout se passe comme prévu, il pourrait revenir au jeu au début du mois de mars et apporter sa contribution à l'équipe dans la course à une éventuelle participation aux séries éliminatoires.

« J'espère pouvoir effectuer un retour au jeu pour les 15 ou 20 derniers matchs, lance l'attaquant québécois. Je ne veux pas me fixer des objectifs précis parce que je ne veux pas être déçu. J'y vais au jour le jour. »

Chose certaine, le gros numéro 48 du Wild est confiant de reprendre là où il avait laissé avant ses opérations. Il avait quand même accumulé six points en huit matchs en début de saison et marqué 25 buts en 55 rencontres l'an dernier avec le Wild.

« J'ai acquis le respect au Minnesota. Les dirigeants savent que je vais être le même lors de mon retour au jeu. Je me suis quand même fait un nom à travers la ligue la saison dernière. »

« Guillaume a eu tout un impact avec notre équipe la saison dernière, mentionne l'entraîneur-chef du Wild Todd Richards. Il a marqué des buts importants. La chimie était bonne avec Martin Havlat et Kyle Brodziak. »

Le Wild n'a pas été épargné par les blessures cette saison; Marek Zidlicky, Niklas Backstrom, Pierre-Marc Bouchard et Latendresse ont raté déjà plus de 100 matchs. Malgré tout le Wild est toujours dans la course pour une place en séries dans l'Association de l'ouest.

D'après un reportage de Stéphane Leroux