AP dimanche, 1 mai 2011. 21:41

WASHINGTON - Vincent Lecavalier a inscrit son deuxième but du match à 6:19 de la prolongation et le Lightning de Tampa Bay a défait les Capitals de Washington, favoris dans l'Est, 3-2 dimanche, pour prendre les devants 2-0 dans leur série demi-finale de l'Association Est.

Le Lightning, cinquième tête de série, semblait se diriger vers un gain de 2-1 en troisième, mais le double récipiendaire du trophée Hart Alexander Ovechkin a forcé la présentation de la prolongation en créant l'égalité alors qu'il restait 67 secondes à faire au troisième tiers.

Dwayne Roloson a repoussé 35 lancers devant la cage du Lightning, qui a remporté un cinquième match de suite. La série se poursuivra maintenant à Tampa pour les matchs no 3 et 4, mardi et mercredi respectivement.

«C'est une bonne sensation d'avoir remporté ces deux matchs, a noté Martin St-Louis. Mais nous n'avons encore rien accompli.»

Sur le but gagnant, le Lightning a profité d'un mauvais changement au banc des Capitals. Le défenseur du Lightning Randy Jones - en uniforme étant donné que Pavel Kubina s'est blessé lors du match no 1 -a effectué une longue passe le long de la bande à Teddy Purcell. Ce dernier a ensuite remis le disque de l'autre côté à Lecavalier, qui l'a soulevé dans la lucarne, au-dessus du gant du gardien recrue Michal Neuvirth.

Un peu comme Ovechkin le fait régulièrement, Lecavalier a célébré en sautant contre la baie vitrée, derrière le but de Neuvirth, avant d'être assailli par ses coéquipiers.

St-Louis a inscrit l'autre but du Lightning. Brooks Laich a touché la cible pour les Capitals en deuxième période.

Les Capitals ont été blanchis en six supériorités numériques. Ils n'ont toujours pas marqué en 11 occasions depuis le début de la série. Une partie du problème est causé par les Capitals, mais Roloson et le Lightning ont aussi été brillants à court d'un homme.

«Nous n'avons pas capitalisé sur les unités spéciales, a analysé l'entraîneur-chef des Capitals, Bruce Boudreau. C'est ce qui a fait la différence.»

Depuis le début des séries, le Lightning a concédé seulement un but en 46 infériorités numériques.

«Tu dois regarder notre désavantage numérique... C'est la différence, a aussi déclaré Lecavalier. Nous leur avons accordé beaucoup de supériorités numériques - nous avons été un peu indisciplinés avec nos bâtons - mais notre désavantage numérique a été phénoménal.»

Le Lightning aura maintenant l'occasion de clore la série avec deux victoires à domicile. D'un autre côté, cette équipe sait très bien qu'une avance de deux victoires dans une série n'est pas insurmontable.

Le Lightning accusait un retard de 3-1 contre les Penguins de Pittsburgh lors du premier tour, avant d'enregistrer trois victoires de suite et d'accéder au deuxième tour. Et l'an dernier, les Capitals, qui avaient remporté le trophée des Présidents, ont gaspillé une avance de 3-1 contre le Canadien de Montréal avant d'être surpris en sept matchs.

«C'est le premier à quatre (victoires), et c'est de cette manière que nous devons voir ça, a mentionné le défenseur des Capitals Scott Hannan. Nous ne voulions pas amorcer la série ainsi, mais il y a encore plusieurs matchs à jouer.»