RDS.ca, AP mardi, 28 mai 2013. 16:41

GLENDALE, Ariz. - Les Coyotes de Phoenix ont fait un pas important vers une stabilité dont ils ont cruellement manqué au cours des dernières années.

Avec tous les faux espoirs qui ont été offerts dans le passé, il est difficile d'être enthousiaste tant que cette saga de quatre ans ne sera pas terminée.

La Ligue nationale de hockey a accepté la semaine dernière de vendre l'équipe à Renaissance Sports & Entertainment (RSE), une compagnie dirigée par un groupe d'investisseurs canadiens. Elle a aussi octroyé un contrat de plusieurs saisons au directeur général Don Maloney, en plus de se prévaloir de clauses d'option dans le cas de deux entraîneurs adjoints.

La prochaine étape pour RSE et la LNH sera d'obtenir un bail pour le Jobing.com Arena de la municipalité de Glendale.

Les dirigeants de RSE, le commissaire de la LNH, Gary Bettman, et le commissaire adjoint, Bill Daly, ont rencontré mardi des membres du conseil municipal de Glendale afin de discuter de ce dossier.

"Nous avons eu un certain nombre de rencontres, mardi, avec le maire, de nombreux membres du conseil municipal et le directeur de la ville, a déclaré Daly par communiqué. Toutes les parties impliquées dans ces discussions partagent le désir et l'objectif ultime d'effectuer la transition vers un nouveau propriétaire des Coyotes et garantir à long terme l'avenir de l'équipe à Glendale. Nous croyons que RSE va rencontrer les dirigeants de la municipalité afin d'en venir rapidement à une entente profitable aux deux parties. Nous ne commenterons pas davantage tant que ce processus ne sera pas complété."

À propos de la réunion, Jerry Weiers, le maire de Glendale a déclaré : "C’est un pas dans la bonne direction, mais je ne sais pas encore si ce sera suffisant."

Il s'agit d'un pas encourageant, mais l'organisation et ses partisans ont souvent été déçus au cours des dernières années.

Les Coyotes sont la propriété de la LNH depuis qu'elle a acheté l'équipe d'une Cour de faillites américaine, en 2009, après la tentative avortée de vente par l'ex-propriétaire Jerry Moyes au fondateur de Blackberry, Jim Balsillie, qui souhaitait déménager l'équipe à Hamilton, en Ontario.

Depuis, plusieurs prétendants ont voulu se porter acquéreur de l'équipe, le plus récent étant l'ex-président et directeur général des Sharks de San Jose Greg Jamison. Sa tentative a échoué en janvier, quand il a été incapable de mettre sur pied un groupe d'investisseurs et d'amasser les fonds nécessaires pour répondre à une condition de Glendale.

Plusieurs acheteurs potentiels ont fait connaître leurs intentions depuis, mais la LNH a décidé d'aller de l'avant avec RSE, dont plusieurs de ses partenaires ont déjà été impliqués dans une tentative d'achat des Coyotes par la compagnie Ice Edge.

"Le conseil municipal ne prendra pas de décision dans le dossier des Coyotes tant que toutes les informations pertinentes n'auront pas été colligées et étudié toutes les options disponibles, a indiqué la municipalité par communiqué. Ceci comprend plusieurs soumissions qui doivent être envoyées d'ici vendredi (le 31 mai) pour la gestion du Jobing.com Arena. Glendale s'est engagée à aller de l'avant avec une solution qui se voudra dans les meilleurs intérêts de la ville et de ses citoyens."