RDS.ca mercredi, 10 mars 2010. 22:22

Contre toute attente, Matt Cooke des Penguins de Pittsburgh n'a pas été suspendu pour son coup à la tête à l'endroit de Marc Savard des Bruins de Boston, le week-end dernier.

Savard, qui est demeuré plusieurs minutes sur la patinoire, a été évacué sur une civière et il pourrait rater toute la saison à la suite d'une commotion cérébrale de niveau deux.

«Je sais que ce n'est pas une décision que les partisans des Bruins ou les amateurs de hockey aimeront. Ils veulent une justice, mais nous devons être constants et faire ce qui est juste. En espérant que les réunions entre directeurs généraux permettront d'éradiquer ce type de jeux dans l'avenir», a soutenu le préfet de discipline Colin Campbell.

Cooke n'avait pas été pénalisé lors du match de dimanche à la suite de ce coup.

Campbell a expliqué sa décision en précisant que si Mike Richards des Flyers de Philadelphie n'avait pas été suspendu pour son coup contre David Booth des Panthers de la Floride en octobre dernier, Cooke ne pouvait pas subir les foudres de la ligue. Booth avait raté 45 parties à la suite de l'incident.

«Personne n'aime quand des joueurs comme Marc Savard et David Booth subissent des blessures, mais nous devons être constants», a expliqué Campbell.

«Je sais que Cooke est un récidiviste, étant suspendu deux fois la saison dernière. Mais je ne peux pas le suspendre pour cela, je dois trouver une raison. Présentement, les coups d'épaule à la tête sont des coups légaux. Cooke n'a pas sauté et il n'a rien fait que nous trouvons illégal même si personne n'aime ce qui est survenu», a-t-il ajouté.

Campbell a ajouté que si le coup était survenu l'an prochain, Cooke aurait été suspendu.

En 41 parties cette saison, Savard a marqué dix buts et obtenu 23 passes. Quant à Cooke, il a 12 buts et 13 passes en 64 parties.

Ironiquement, cette décision de la LNH survient la même journée où les directeurs généraux ont décidé de punir les coups à la tête qui prévoit des pénalités ou peut-être des suspensions. Mais cette nouvelle réglementation n'entrera en vigueur que la saison prochaine puisqu'elle doit d'abord être approuvée par l'Association des joueurs et le bureau des gouverneurs de la LNH.

Cooke et les Penguins visiteront les Bruins, le 18 mars prochain.