RDS.ca vendredi, 17 mai 2013. 09:44

Même si Michel Therrien a complètement changé la donne chez le Canadien cette saison, son nom n'a pas été retenu pour le trophée Jack Adams, remis à l’entraîneur-chef par excellence dans la Ligue nationale.

C'est plutôt Paul MacLean, des Sénateurs, Bruce Boudreau, des Ducks, et Joel Quenneville, des Blackhawks, qui sont en lice.

Pourquoi Michel Therrien n'est pas en nomination?
Pourquoi Michel Therrien n'est pas en nomination?

À son deuxième séjour derrière le banc du Tricolore, Therrien a pourtant mené son équipe à 29 victoires en 48 matchs pour 63 points (29-14-5). Montréal est passé du 15e et dernier rang de l’Est au deuxième échelon. Le Canadien a ainsi remporté son premier titre de division depuis 2007-2008.

MacLean est finaliste pour la deuxième année de suite, après avoir perdu au scrutin devant Ken Hitchcock des Blues, en 2012.

L’entraîneur des Sénateurs mérite amplement d’être pris en considération après avoir dû composer avec de nombreuses absences d’importance au cours de la saison. Il a mené son équipe en séries sans son joueur de centre numéro un Jason Spezza. Son meilleur défenseur Erik Karlsson a raté la majeure partie de la saison et son gardien Craig Anderson a manqué à l’appel pendant la moitié de la campagne. D’autres joueurs-clés comme Milan Michalek et Jared Cowen ont raté plus de matchs qu’ils n’en ont disputés. Bref, MacLean a dû jongler toute la saison avec sa formation.

Bien sûr, MacLean a également vaincu Michel Therrien et le Canadien en cinq rencontres lors du premier tour des séries.

La présence de Joel Quenneville parmi le trio de tête n’a rien de surprenant. Le pilote des Blackhawks a été le chef d’orchestre d’un début de saison incroyable. Ses troupiers n’ont pas perdu en temps régulier à leurs 24 premiers matchs (21-0-3), soit la moitié de la saison. Chicago a terminé au sommet de la LNH avec 36 victoires, sept revers et cinq autres en temps supplémentaire, pour décrocher le trophée du Président.

De son côté, Bruce Boudreau a guidé les Ducks vers le deuxième rang de l’Association de l’Ouest, leur meilleur rendement depuis leur conquête de la Coupe Stanley, il y a six ans. Boudreau a déjà mérité cet honneur lorsqu’il dirigeait les Capitals en 2007-2008.

Tout comme Quenneville, qui a gagné le Jack Adams en 1999-2000 avec les Blues, Boudreau pourrait devenir le cinquième entraîneur-chef à mettre la main sur ce trophée avec deux équipes différentes.

Seul un entraîneur a réalisé l’exploit avec trois équipes. Il s’agit de Pat Burns avec le Canadien, les Maple Leafs et les Bruins.