mardi, 6 mars 2012. 16:03

Je vois d'un bon œil le fait que Sidney Crosby tienne à revenir au jeu avant la conclusion du calendrier régulier. Je suis convaincu que les Penguins ne prendront aucun risque de lui permettre un retour précipité.

Le feu vert qu'il a obtenu pour encaisser les contacts explique aussi pourquoi les Penguins n'ont pas été très agressifs à la date limite des transactions. Les ajouts de Crosby et Jordan Staal représentent les deux meilleures transactions que l'on pouvait imaginer pour eux.

Bien sûr, je suis content pour lui, la LNH et les partisans qui veulent le voir à l'action. Tout le monde a hâte de voir comment il se comportera sur la patinoire et ce sera un dossier fort intéressant à suivre.

Crosby a évoqué la possibilité de reprendre le collier dimanche face aux Bruins. Dans un tel scénario, il disputerait 15 rencontres d'ici la fin de la saison régulière. C'est important de revenir à un tel moment afin de reprendre son rythme en vue des séries. Comme vous le savez, peu d'athlètes dans la LNH peuvent se permettre de manquer un an ou plus. En fait, on sait tous que Crosby représente un cas exceptionnel et si un joueur est capable de reprendre là où il a laissé, c'est lui. Évidemment, il y a aura une question de synchronisme à retrouver avec ses coéquipiers, mais souvenez-vous de son dernier retour de quatre points après une absence de 10 mois.

Je suis persuadé qu'il aurait été capable de revenir directement en séries, mais c'est un atout supplémentaire pour lui de disputer plus d'une dizaine de matchs avant.

C'est certain que c'est épeurant de penser que le prochain gros coup qu'il encaissera pourrait être le dernier de sa carrière. Voilà pourquoi on se demande si ça vaut la peine de le faire jouer cette saison au lieu d'attendre quelques mois supplémentaires jusqu'en septembre.

En fait, ce sont seulement les médecins qui peuvent répondre à cette question en concertation avec lui. Une fois que les médecins lui donnent la permission de revenir, c'est à lui de prendre la décision finale.

Crosby demeure le meilleur joueur de la planète. Si on le perdait, ce ne serait pas seulement le départ d'un joueur des Penguins, mais plutôt la perte de la pierre angulaire de la LNH; le meilleur vendeur de la LNH et du hockey sur la planète. C'est un peu particulier, mais si les médecins affirment qu'il est prêt, ils ne peuvent pas vraiment en faire davantage.

À mon avis, personne ne veut être le joueur qui mettra un terme à la carrière de Crosby. En même temps, je ne pense pas que les joueurs seront plus délicats avec lui. Par contre, ses opposants feront peut-être attention à leurs gestes avec leurs coudes ainsi qu'aux bâtons élevés et aux coups par-derrière, mais je n'ai pas l'impression qu'ils vont ralentir leurs mises en échec.

Après tout, c'est lui qui pourrait t'envoyer en vacances quand les séries vont commencer. C'est une situation difficile car personne ne veut être associé à ce coup fatal qui pourrait survenir.

Personnellement, je ne suis pas capable d'établir un lien avec la situation d'Andrei Markov outre le fait que les deux joueurs veulent revenir au jeu avant la conclusion du calendrier régulier.

Ce sont deux blessures tellement différentes. Le genou de Markov demeure une partie du corps plus facile à diagnostiquer que le cerveau particulièrement au niveau des périodes de récupération et de progression.

Malgré les avancées médicales, un athlète peut bien se sentir pendant une semaine quand il se remet d'une commotion avant de subir une rechute la semaine suivante. Les tests ne sont pas encore assez clairs pour comparer le tout à un genou. Ça demeure trop nébuleux pour comparer ces dossiers.

*Propros recueillis par Éric Leblanc