RDS.ca, AP dimanche, 23 mai 2010. 18:20

CHICAGO - Les Blackhawks de Chicago sont en finale de la Coupe Stanley et ils peuvent encore une fois dire merci à Dustin Byfuglien.

Le gros attaquant a marqué un troisième but qui donnait les devants aux siens au cours de cette série seulement, enfilant l'aiguille en avantage numérique en troisième période dimanche, alors que les Blackhawks sont venus de l'arrière pour vaincre les Sharks de San Jose 4-2, complétant le balayage qui envoient les Hawks en finale pour la première fois depuis 1992.

Les Blackhawks, qui sont en quête de leur premier titre depuis 1961, y affronteront le gagnant de la série entre le Canadien de Montréal et les Flyers de Philadelphie.

"C'est un honneur d'aller en finale de la Coupe Stanley. Nous venons de battre une très bonne équipe. Ça n'a pas été facile", a dit Byfuglien.

Byfuglien, assez imposant avec ses 257 livres, était placé devant le filet lorsqu'il a accepté une belle passe de Patrick Kane avant de diriger la rondelle derrière Evgeni Nabokov pour procurer aux siens une avance de 3-2 à 14:05 du dernier tiers.

Kris Versteeg a ajouté un but dans un filet désert avec 42 secondes à jouer et les amateurs vêtus de rouges réunis au United Center ont explosé de joie.

"Il y a quelque chose de frustrant dans la manière dont nous avons abordé cette série en entier, a déclaré le défenseur des Sharks Rob Blake. Nous nous sommes placés dans une position pour avoir du succès durant toute la saison et nous n'avons pas accompli notre mission."

Brent Seabrook a marqué l'autre but des vainqueurs.

Logan Couture et Patrick Marleau, ce dernier en infériorité numérique, avaient donné une avance de 2-0 aux Sharks.

Byfuglien avait aussi réussi le but gagnant vendredi en prolongation lors du match no 3. Il avait également marqué un but important dans le premier match de la série, une victoire de 2-1.

Mais Brent Seabrook a réduit l'écart sur un but qui avait initialement été refusé par l'arbitre, mais qui a été accordé après révision du jeu. Dave Bolland a ensuite créé l'égalité 2-2 à 18:38 de la deuxième.

L'entraîneur des Sharks, Todd McLellan, a dit que c'était "un peu un but controversé."

"Il y a un règlement dans cette ligue qui stipule que si l'arbitre a l'intention de siffler, c'est fini. Le problème avec cette règle, comme avec plusieurs d'entre elles, c'est qui y a une large zone grise. Personne ne sait ce à quoi l'arbitre pense, a expliqué McLellan.

"Je respecte sans aucun doute le travail qu'ils font, a-t-il ajouté. Même si le sifflet se rapprochait de sa bouche, l'intention n'était pas là et nous devons vivre avec cela."

Les Sharks ont eu une chance de reprendre l'avance dès la première minute de la troisième période, mais le lancer du haut de l'enclave de Devin Setoguchi a dévié sur le bâton de son coéquipier Joe Thornton avant de frapper le poteau.

Les Hawks ont bénéficié de deux avantages numériques en troisième et c'est

à ce moment que Byfuglien a marqué.

"C'était juste quatre matchs, mais on aurait dit que c'était beaucoup plus long que ça", a admis le capitaine des vainqueurs, Jonathan Toews, qui n'a pas touché au trophée remis aux champions de l'Ouest.

Sur le but égalisateur, Bolland a bataillé pour la rondelle derrière le filet, en a pris le contrôle et après hésitation, il a décoché un tir en contournant le filet. La rondelle a semblé dévier sur le bâton de Kent Huskins des Sharks avant de déjouer Nabokov.

Il s'agissait d'un cinquième but en séries et un deuxième en deux matchs pour Bolland, dont le jeu en défensive a été un élément clé tout au long des séries pour les Hawks.

Marleau a marqué en infériorité numérique à 7:35 de la deuxième, mais les Sharks n'ont pu maintenir le rythme.

Après que Toews eut écopé d'une pénalité lors d'une mêlée devant le filet, les deux équipes se retrouvant à quatre contre quatre, Seabrook a réduit l'écart à 2-1 pour réveiller la foule.

Ce but a donné aux Blackhawks le momentum qu'ils recherchaient depuis le premier vingt.

Niemi a réalisé 16 arrêts pour la victoire, alors que son vis-à-vis Nabokov a terminé le match avec 23 arrêts.

Marian Hossa participera à la finale de la coupe Stanley pour une troisième année de suite avec autant d'équipes différentes, une première dans l'histoire de la LNH. Le talentueux slovaque était du côté des perdants en 2008 (Pittsburgh) et en 2009 (Detroit).

Si on inclut les trois autres sports majeurs, seulement deux autres joueurs ont connu un parcours semblable à celui de Hossa, soit les joueurs de baseball Don Baylor (1986-1988) et Eric Hinske (2007-2009).