RDS.ca, AP vendredi, 29 avr. 2011. 08:02

SAN JOSE, États-Unis - L'équipe des Red Wings de Detroit, qui fera son entrée sur la glace du HP Pavilion de San Jose samedi pour entamer sa série demi-finale dans l'Ouest, ressemble beaucoup au groupe de joueurs qui a perdu contre les Sharks en cinq matchs à pareille date la saison dernière. Cette rencontre sera présenté immédiatement après le duel Lighning - Capitals à RDS.

En fait, il y a une différence majeure; au lieu d'être épuisés par leur série de sept rencontres en première ronde comme il y a un an, les Red Wings amorceront leur série en santé et bien reposés, eux qui ont éliminé les Coyotes de Phoenix en quatre matchs lors de la ronde d'ouverture.

«C'est une série complètement différente, avec des équipes différentes et dans des circonstances complètement différentes, a mentionné l'entraîneur des Sharks Todd McLellan. Si on tombe dans le piège de se fier à ce qui s'est produit l'année passée, on va grandement le regretter.

«Ils [les Red Wings] sont beaucoup plus en santé et ont eu le temps de prendre du repos, et ils vont vouloir venger leur élimination de la saison dernière. Beaucoup de choses seront différentes cette année, et notre équipe devra garder ça en tête.»

Les deux formations sont très au courant que tout peut changer en un an. Lors des séries éliminatoires de 2010, les Red Wings avaient gagné le match no 7 à Phoenix et pris l'avion le même soir en direction de San Jose. Ils avaient bénéficié d'une seule journée de congé avant d'entamer leur série contre des Sharks bien reposés.

Les Sharks avaient remporté les trois premières rencontres de la série par la marge d'un but, revenant de l'arrière en troisième période lors des deux dernières parties, en route vers une victoire en cinq matchs.

Les Red Wings ont terminé leur première ronde le 20 avril cette année, ce qui leur a permis de se reposer pendant huit journées entières, comparativement à trois jours pour les Sharks, qui ont eu besoin de six rencontres pour venir à bout des Kings de Los Angeles.

La rouille pourrait donc être un problème pour les Red Wings, tôt dans le match no 1.

«C'est toujours un facteur qui nous préoccupe, a déclaré l'entraîneur Mike Babcock. Mais je préfère avoir cette inquiétude plutôt que d'avoir eu à jouer hier soir (mercredi).»

Les jours de congé ont permis aux Red Wings de guérir quelques bobos. Johan Franzen, qui a terminé au premier rang des buteurs de son équipe avec 28 filets en saison régulière, a eu le temps de se remettre d'une blessure à la cheville gauche qui l'a empêché de disputer le match no 4 face aux Coyotes. Henrik Zetterberg, meneur au chapitre des points chez les Red Wings, effectuera lui aussi un retour au jeu après avoir raté toute la première ronde en raison d'une blessure au genou gauche.

Les deux équipes en seront à leur troisième affrontement en deuxième ronde des séries depuis les cinq dernières années, les Red Wings ayant remporté le duel en six matchs en 2007, et les Sharks ayant éliminé Detroit en cinq parties l'année passée.