RDS.ca mardi, 23 mars 2010. 16:23

Des enquêteurs fédéraux et des représentants des autorités policières de la Floride se sont présentés au complexe d'entraînement des Capitals de Washington, mardi, dans le but d'interroger certains joueurs sur leurs relations avec un présumé vendeur de stéroïdes.

L'opération est reliée à l'arrestation, quelques heures auparavant, du docteur Douglas Nagel. Celui qui se décrit comme "le chiropraticien des Capitals" est accusé de trafic de stéroïdes.

"Certains noms sur la liste de patients du Dr. Nagel sont des joueurs des Capitals, anciens et actuels", a confirmé au site internet Fanhouse Grady Judd, le shérif du comté de Polk.

"Il faut être clair sur un point : à l'heure actuelle, nous ne détenons aucune preuve que ces joueurs ont acheté des produits illégaux. Cette question est toujours sous enquête", a précisé Grady Judd.

Les Capitals ont émis un communiqué en fin de journée pour spécifier que Nagel n'était nullement associé de façon officielle avec l'organisation et que son seul lien avec l'équipe était qu'il avait accueilli certains joueurs pour des examens de routine.

Les Capitals ont également mis au clair qu'ils n'étaient pas la cible de l'enquête et qu'il n'existe aucune preuve que des stéroïdes avaient été livrés à certains de leurs joueurs. "Nous avons toujours été coopérants et transparents dans cette affaire, aujourd'hui comme par le passé", peut-on lire dans le communiqué.

"Par le biais de la politique antidopage de la LNH, les joueurs des Capitals sont testés aléatoirement par une agence indépendante qui envoie ses échantillons à l'Agence mondiale antidopage. Les joueurs des Capitals ont été testés deux fois depuis le début de la saison et jamais, dans l'histoire de notre concession, un joueur a échoué un test antidopage."