AP lundi, 23 mai 2011. 23:15

BOSTON - Tim Thomas a bloqué 33 tirs après avoir cédé tôt dans la rencontre, Brad Marchand a inscrit le but victorieux et les Bruins de Boston ont défait le Lightning de Tampa Bay 3-1, lundi, pour se retrouver à une seule victoire de la finale de la Coupe Stanley.

Ce triomphe des Bruins leur a procuré une avance de 3-2 dans la série finale de l'Est, et pourrait permettre à la troupe de Claude Julien d'accéder au prochain tour dès mercredi soir à Tampa Bay - une première depuis 1990.

« Notre objectif, en ce moment, c'est d'éviter un match no 7, a mentionné Julien. Nous devrons offrir notre meilleure performance jusqu'ici. »

Le Lightning devra pour sa part remporter le match no 6 afin de provoquer un match ultime à Boston, vendredi. Il a déjà fait face à l'élimination quatre fois depuis le début des séries éliminatoires, ayant accusé un retard de 3-1 en première ronde contre les Penguins de Pittsburgh.

« Nous avons déjà été acculés au pied du mur contre les Penguins, a noté l'attaquant du Lightning Ryan Malone. Nous ne pourrons pas remporter deux matchs dans un. En conséquence, on essaie de se présenter, d'être concentrés pendant les cinq premières minutes (du match) et de bâtir quelque chose à partir de là. »

Nathan Horton a créé l'égalité en deuxième période, 17 secondes après être sorti du banc des pénalités. Marchand a donné les devants aux Bruins 2-1 alors qu'il restait 4:04 à faire à l'engagement.

Les Bruins n'ont décoché que 19 tirs en direction de Mike Smith, qui a réalisé son premier départ en carrière en séries éliminatoires en remplacement de Dwayne Roloson.

Smith a entamé 20 matchs en saison régulière et s'est amené en relève à Roloson deux fois durant la série, blanchissant les Bruins au cours des 18:49 restantes du match no 2 et venant en renfort durant le match no 4 avec 2:02 à écouler au premier engagement, après que les Bruins eurent pris les devants 3-0. Le Lightning a inscrit cinq buts consécutifs, et Smith n'a rien offert aux Bruins durant le reste de la rencontre.

Smith a été intraitable pendant un autre 24:24, soit jusqu'au but de Nathan Horton qui créait l'égalité 1-1 en deuxième période - pour une séquence totale de 85:15.

« Je m'attendais au retour de Rollie devant le filet, a-t-il confié. Il a bien fait en séries éliminatoires. J'étais cependant prêt à sauter sur la patinoire si on avait besoin de moi. Rollie a été superbe, il a déjà été placé dans une situation semblable et tous ses conseils me servent car je suis comme une éponge. De toute évidence, c'est un bon mentor.»

Le Lightning a finalement pu retirer son gardien avec 42 secondes à faire au match, mais Rich Peverley a marqué dans un filet désert alors qu'il restait 12,1 secondes.

Thomas a rebondi après avoir alloué quatre buts de suite lors du match no 4, et pourrait avoir sauvé la saison des Bruins lorsqu'il a frustré Steve Downie alors qu'il restait 11 minutes à faire. Le gardien des Bruins a placé son bâton devant sa cage déserte et la rondelle l'a heurté de plein fouet, conservant l'avance de 2-1 des siens. La foule a manifestée sa joie à chaque reprise vidéo de l'arrêt présentée sur l'écran géant du TD Garden de Boston.

« Ce n'était qu'un réflexe, vous savez, en désespoir de cause, a dit Thomas. Je dois admettre que j'ai été chanceux là-dessus. »

Contrairement au match no 4 au cours duquel les Bruins avaient alloué cinq buts sans riposte pour finalement s'incliner 5-3 devant le Lightning, les hommes de Julien sont venus de l'arrière après que Simon Gagné eut donné les devants aux siens à 69 secondes du premier tiers.