RDS.ca lundi, 29 avr. 2013. 21:31

Une équipe canadienne. Une équipe originale. Une rivalité qui remonte aux débuts de la ligue. Non, ce printemps, les Bruins ne se préparent pas à affronter leurs éternels rivaux de Montréal. Ils se préparent à une série intense et qui s’annonce empreinte de rudesse contre les Maple Leafs de Toronto.

« Ce sont deux des plus importants marchés. Ce n’est peut-être pas un classique comme Montréal-Boston ou Montréal-Toronto. Mais dès que deux équipes originales sont impliquées, et, de surcroît, deux équipes ne s’étant pas affrontées depuis une éternité en séries, on sait qu’on peut s’attendre à ce que tout le monde soit gonflé à bloc », a indiqué l’attaquant des Bruins Shawn Thornton.

La série entre les deux équipes se mettra en branle mercredi à Boston. Le deuxième match aura lieu samedi. La série se transportera ensuite du côté de Toronto lundi et mercredi prochains.

Il s’agira d’une première confrontation en séries entre les deux équipes depuis 1974. Beaucoup d’eau a coulé sous les ponts depuis. Mais récemment, un élément a alimenté la rivalité entre Boston et Toronto : la transaction envoyant Phil Kessel à Toronto en retour de choix au repêchage, dont certains sont devenus Tyler Seguin et Dougie Hamilton.

Seguin est devenu l’un des meilleurs attaquants des Bruins, terminant même au premier rang de l’équipe l’an dernier avec 67 points. Depuis, le chant « Thank you, Kessel! » est très populaire parmi les partisans de Boston.

« J’ai regardé mon téléphone et constaté que j’avais beaucoup plus de textos que d’habitude. On sent l’enthousiasme par rapport à la série », selon Seguin, originaire de la grande région de Toronto.

Avant l’expansion, les deux équipes s’affrontaient régulièrement en séries – dix fois entre 1933 et 1958. Les Leafs ont d’ailleurs remporté huit de ces dix séries. Dans l’ère moderne, les Bruins ont mieux fait, remportant leurs trois confrontations entre 1969 et 1974.

Mais rien depuis, notamment parce que les Leafs évoluaient dans l’autre association dans les années ’80 et ’90 (de 1981 à 1998). Les Leafs sont revenus dans la même division que les Bruins en 1998-99, mais ils n’ont pas participé aux séries depuis 2004. La dernière confrontation remonte à si loin qu'un seul joueur de l'édition actuelle des deux équipes était de ce monde en 1974: Jaromir Jagr (né en 1972).

Maintenant, ils sont de retour.

« Je pense que ce sera une série émotive et âprement disputée. Nous devrons être aussi « lourds » que nous le pourrons », a déclaré le directeur-général Peter Chiarelli, en point de presse lundi.

« Ce pays est passionné de hockey. Les séries contre les équipes canadiennes sont toujours très émotives. La couverture médiatique est incroyable. C’est aussi excitant pour les joueurs de prendre part à ces séries. »