Quand j’ai fait mes débuts à RDS en 1990 la Ligue de hockey junior majeur du Québec trainait une réputation peu enviable soit celle d’être incapables de gagner le Tournoi de la Coupe Memorial. Chaque année ou presque les représentants de la LHJMQ étaient rapidement évincés du tournoi. La guigne s’est finalement arrêtée, après 25 ans, en 1996 alors que les Prédateurs de Granby ont soulevé le précieux trophée à Peterborough, ils ont été imités l’année suivante par les Olympiques de Hull et en 2000 par l’Oceanic de Rimouski. Aujourd’hui cet acharnement sur les équipes de la LHJMQ n’existe plus à preuve le circuit Courteau a même gagné trois Coupes Memorial de suite entre 2011 et 2013.

Au début des années 1990, la Ligue de développement Midget AAA régnait en rois et maîtres sur le championnat canadien Midget (qu’on appelait à l’époque la Coupe Air Canada). Le circuit présidé par Denis Baillairgé connaissait beaucoup de succès même qu’en 1990 deux équipes québécoises s’étaient affrontées en grande finale canadienne à Sorel. Les Riverains du Richelieu avaient alors eu le meilleur sur les Gouverneurs de Sainte-Foy. Puis il y a eu plusieurs autres conquêtes : 1992 : Lac St-Louis, 1996 : Sainte-Foy, 1998 : à nouveau les Riverains du Collège Charles-Lemoyne, 2000 : les Cantonniers de Magog et 2001 les Gouverneurs de Sainte-Foy.

À cette époque on était toutefois loin de se douter que la conquête des Gouverneurs de 2001 serait la dernière avant au moins 16 ans. Car oui, croyez-le ou non, cela fait maintenant 16 ans que la suprématie du hockey midget canadien échappe aux équipes québécoises. Il y a deux jours le Blizzard du Séminaire Saint-François, malgré une superbe performance de 47 tirs au but, n’a pas été en mesure de s’assurer la médaille d’or s’inclinant 5-4 en prolongation face aux champions des maritimes les Islanders de Cap-Breton Ouest. Le Blizzard menait pourtant 4-2 après 40 minutes de jeu mais a été incapable de terminer le boulot. Ce revers s’est ajouté à plusieurs autres défaites frustrantes au fil des dernières années pour les équipes de la Ligue Midget AAA. En 2012, le Phénix du Collège Esther-Blondin menait 5-1 après 40 minutes à Leduc en Alberta mais s’était aussi incliné en prolongation 6-5 en finale face à Red Deer. En 2014, les Grenadiers de Chateauguay se sont aussi inclinés en 3e période de prolongation de la grande finale face à Prince Albert.

Le Blizzard s'incline en finale

On peut aussi parler des Lions du Lac St-Louis, l’an passé, qui ont traversé la ronde préliminaire avec une fiche parfaite de 5-0 avant de perdre le match de demi-finale, un scénario qu’avait aussi vécu les Gaulois du Collège Antoine-Girouard en 2003 et les Riverains du Collège Charles-Lemoyne en 2004. Dans ces deux derniers cas c’était encore pire car on avait atteint la finale avec un dossier parfait de 6-0 avant de perdre le match ultime.

Depuis 2002 les champions de la Ligue Midget AAA ont remporté 15 médailles sur une possibilité de 16 au championnat canadien (6 médailles d’argent et 8 médailles de bronze) ce qui est en soi excellent. Toutefois la GROSSE médaille échappe au circuit québécois depuis maintenant 16 ans. Dimanche on pensait bien que ça y était avec le Blizzard, qui s’est fait refuser un but en 2e période qui aurait porté la marque 5-2 et qui a aussi frappé un poteau. La malédiction s’est toutefois acharnée de sorte qu’il faudra attendre au moins une autre année, à Sudbury l’an prochain, pour espérer voir cette guigne prendre fin…Le Québec va finir par y arriver comme les Prédateurs l’ont fait en 1996 pour la LHJMQ. Mais en attendant il arrive qu’on se dise, comme dimanche : « Est-ce qu’on va la regagner un jour? »