RDS.ca mercredi, 30 sept. 2009. 08:22

RDS.ca poursuit son tour d'horizon des 30 formations de la Ligue nationale. Aujourd'hui, nous nous penchons sur la section Nord-Est.

BRUINS DE BOSTON

2008-09 : 53-19-10 (1er Conférence de l'Est, 2e tour contre la Caroline)
Entraîneur : Claude Julien
Nouveaux venus : Derek Morris (D), Steve Bégin (A)
Départs : Manny Fernandez (G), Aaron Ward (D), Steve Montador (D), Shane Hnidy (D)

Malgré l'échange de Phil Kessel, auteur de 36 buts la saison dernière, les Bruins ne devraient absolument pas s'en ressentir cette saison.

Marco Sturm devrait aisément boucher ce trou lui qui est de retour au jeu après avoir joué seulement 19 matchs la saison dernière.

On s'attend à une progression intéressante de la part des jeunes ailiers Milan Lucic et Blake Wheeler.


SÉNATEURS D'OTTAWA

2008-09 : 36-35-11 (11e Conférence de l'Est)
Entraîneur : Cory Clouston
Nouveaux venus : Alex Kovalev (A), Milan Michalek (A), Jonathan Cheechoo (A)
Départs : Dany Heatley (A), Alex Auld (G), Drew Fata (D)

Le roman-savon Dany Heatley s'est finalement terminé et les Sénateurs en ont retiré exactement ce dont ils avaient besoin, soit un peu de profondeur en attaque avec l'ajout de Milan Michalek et Jonathan Cheechoo.

L'arrivée de l'énigmatique Alex Kovalev signifie donc qu'Ottawa ne sera plus une équipe unidimensionnelle avec seulement un trio.

Les équipes adverses ne pourront plus seulement se concentrer sur le duo de Jason Spezza et Daniel Alfredsson.

Ils auront également besoin de Mike Fisher qui devra se réveiller après avoir connu une année plus que difficile en 2008-09.


CANADIENS DE MONTRÉAL

2008-09 : 41-30-11 (8e Conférence de l'Est, 1er tour contre Boston)
Entraîneur : Jacques Martin
Nouveaux venus : Brian Gionta (A), Scott Gomez (A), Mike Cammalleri (A), Travis Moen (A), Jaroslav Spacek (D), Hal Gill (D), Paul Mara (D)
Départs : Alex Kovalev (A), Saku koivu (A), Chris Higgins (A), Alex Tanguay (A), Tom Kostopoulos (D), Mike Komisarek (D)

Bob Gainey a décidé de laisser partir 10 joueurs autonomes et d'échanger Chris Higgins et Ryan McDonagh en retour de Scott Gomez, un des sept nouveaux venus.

Le résultat est une défensive plus grosse et d'une certaine façon meilleure et une offensive plus jeune, plus talentueuse, mais quelque peu plus petite.

Le plus gros changement pourrait cependant venir derrière le banc alors que Jacques Martin apporte au nouveau Canadien discipline et système défensif.

MAPLE LEAFS DE TORONTO

2008-09 : 34-35-13 (12e Conférence de l'Est)
Entraîneur : Ron Wilson
Nouveaux venus : Phil Kessel (A), Mike Komisarek (D), François Beauchemin (D), Garnet Exelby (D), Wayne Primeau (A), Colton Orr (A)
Départs : Pavel Kubina (D), Martin Gerber (G), Curtis Joseph (G), Brad May (A), Anton Stralman (D)

Bryan Burke aime les gros joueurs physiques et le nouveau directeur gérant a été les chercher en ajoutant Komisarek, Beauchemin, Exelby, Primeau et Orr.

Il a aussi parié fort en sacrifiant l'avenir de son équipe en offrant deux choix de première ronde et un autre de deuxième ronde en retour de Phil Kessel qui tentera de fournir les buts que les Maple Leafs étaient incapables de s'offrir l'an passé.

Les Leafs formeront un groupe de travaillants, meilleur en défensive et, grâce à la signature de Jonas Gustavsson, ils pourront compter sur les bonnes performances de Vesa Toskala qui voudra défendre son poste de partant.

Malgré tout, Toronto devra probablement attendre en 2010-11 afin d'atteindre le tournoi printanier.


SABRES DE BUFFALO

2008-09 : 41-32-9 (10e Conférence de l'Est)
Entraîneur : Lindy Ruff
Nouveaux venus : Steve Montador (D), Mike Grier (A)
Départs : Jaroslav Spacek (D), Teppo Numminen (D), Maxim Afinogenov (A), Dominic Moore (A)

Les Sabres devront travailler fort afin de revenir au sein des séries éliminatoires après deux saisons sans pouvoir y participer.

Ils devront tenter de le faire sans le joueur de pointe Jaroslav Spacek, plutôt remplacé par Steve Montador.

En Ryan Miller, les Sabres peuvent compter sur un des meilleurs gardiens de la ligue. Ils ont un excellent duo offensif en Derek Roy et Thomas Vanek, mais le reste de l'équipe est trop peu crédible pour espérer participer aux séries.